AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Video Anniversaire
Recrutement

Que vous Soyez un Voyageur, une jeune Elue en quête d'aventures ou un simple curieux, Soyez le bienvenu dans notre Antre ... .

Fiers bretteurs, forts en gouaille, fervents disciples de Mariel Taun ou encore pyromanciens dont la passion pour les flammes devient inquiétante, nous aimons affûter nos lames, dépoussiérer nos plus puissants grimoires et partir ensemble, relever les plus grands défis de ces terres ...

Si Partage, Plaisir et Courage sont autant de mots que vous portez en étendard... Si l'envie vous prend de vous investir pour le salut de Telara et le respect de nos valeurs... Alors cessez d'hésiter et entrez .... Votre place est certainement parmi les nôtres ...

Tableau de chasse
Derniers sujets
» [promo] Une bestiole gratuite
Sombrelarme Icon_minitimeMar 7 Mai - 8:53 par Saela

» Tiraveth
Sombrelarme Icon_minitimeDim 21 Avr - 20:19 par Atys

» Rift Prime et abonnement
Sombrelarme Icon_minitimeSam 16 Mar - 10:14 par Moystia

» La Cour des Mimosas
Sombrelarme Icon_minitimeLun 17 Déc - 1:27 par Armïnde

» Concours de tenue organisé par la nouvelle equipe Rift
Sombrelarme Icon_minitimeDim 16 Déc - 21:31 par Elodril

» [BoS] Azranel
Sombrelarme Icon_minitimeJeu 22 Nov - 20:52 par Elodril

» Trion, Rift et L'Ordre !
Sombrelarme Icon_minitimeDim 11 Nov - 23:40 par Atys

» Candidature de Yansei
Sombrelarme Icon_minitimeSam 3 Nov - 15:27 par Elodril

» [TD NM 4/4] Il a mal où??! Il à Mal- à -nnon!
Sombrelarme Icon_minitimeDim 21 Oct - 22:39 par Moystia

» Patchnotes!
Sombrelarme Icon_minitimeVen 19 Oct - 12:39 par Louvinette

» Soirée Halloween 2018
Sombrelarme Icon_minitimeVen 19 Oct - 12:29 par Louvinette

» Petites news et changements à venir..
Sombrelarme Icon_minitimeVen 12 Oct - 8:21 par Moystia

» MARCHOMBRE - Shadeborn
Sombrelarme Icon_minitimeJeu 4 Oct - 12:45 par Louvinette

» DANSELAME - Bladedancer
Sombrelarme Icon_minitimeJeu 4 Oct - 12:42 par Louvinette

» ASSASSIN - Assassin
Sombrelarme Icon_minitimeJeu 4 Oct - 12:39 par Louvinette

Venez découvrir RIFT avec nous
Les posteurs les plus actifs du mois

Partagez
 

 Sombrelarme

Aller en bas 
AuteurMessage
sombrelarme
Télarien
sombrelarme

Messages : 1
Remerciements : 0

Sombrelarme Empty
MessageSujet: Sombrelarme   Sombrelarme Icon_minitimeMer 25 Jan - 20:43

[HRP]Bonjour,

Suite à une proposition de dame Moyha sur notre humble forum, qui nous invite à sortir de l'ombre, je me permets de poster ici ma présentation Wink

Bonne lecture.[/HRP]

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre I : Mise en scène de l’adversaire. (Ashassin est une référence à ma toute première guilde il y a bien longtemps)

Sous la lumière blafarde des bougies, convoquée par ma Maîtresse, je pénètre une fois de plus dans la Crypte. Les dernières lueurs du jour font paraître la poussière langoureuse. L'air vibre, saturé de pouvoir, menaçant de corrompre mon âme.

Les murs couverts d’ossements scintilles. Préservés par une étrange technologie, les os sont blancs. Des armures, aussi vieilles que le royaume, donnent l’impression de sortir des forges et les armes semblent aussi acérées qu’au premier jour. Les morts reposent en rangs sans fin, cages thoraciques emmêlées. C’est comme si tous les morts de toutes les guerres reposent ici.

A mesure de ma progression, le terrible mantra retentit.
Dans l'Ombre, nous nous cachons,
Dans l'Ombre , nous manipulons,
Dans l'Ombre, nous tuons,
De l'Ombre nous sortons
Pour semer Mort et Destruction.
Mort, Mort, Mort
Aux ennemis des Ashassins.

Mon nom est El'Saladim maitre assassin Eth. On me surnomme la Main des Ashassins, n'aillant pour seule vocation, que le meurtre et la vengeance. Un brin narcissique je vous l'accorde mais les personnes qui on eu l'affront de me l’avouer ne sont plus là pour en témoigner.

Le poids de mon armure et de mes armes ce font de plus en plus lourds à porter. Le temps s’approche ou l'épée retournera dans son fourreau et où l'armure sera transmise à un jeune apprentie. Mais d'ici la, beaucoup de sang coulera entre mes mains jusqu'à ce que ma soif de vengeance ne soit assouvie.

Je pénètre enfin dans la grande salle, met un genou devant ma Maitresse. Jurant fidélité
et amour, je ressens alors une étrange excitation au creux de mon estomac, un avant goût
de la soif de combat qu’inspire sa présence.

Sa main délicate se pause sur mon épaule.

- Te voila enfin. Mon intendant nous informe que la flotte stationnée au port du Rivage de Fortune et la phalange Eth sont fin prêtes.
- L'heure de notre vengeance arrive enfin, Maitresse.
- En effet, Ces maudits chiens d’idolâtre vont payer pour leur dernière croisade. Ne me déçoit pas et ne reviens pas en vie t'en que ta mission ne sera pas accomplie.
- Votre Volonté est mienne Maitresse.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre II : Le Combat.

Depuis le Sud vinrent les Eths, portés par la tempête, chevauchant les vagues dans une flotte de bateaux profilés. Transportant des centaines de guerriers et de golems commandés par une antique technologie.

El'saladim était leur chef, aux muscles puissant au cœur sec et l'esprit rusé. A sa suite, la phalange s'était tracé un chemin de sang et de feu. Ils prirent pied sur la grève des cotes du Bois d'Argent, leur navires battus des vents, leurs voiles blanches en lambeaux.

Sa Maitresse lui avait parlée, lui prédisant qu'il serait le fléau des Gardiens. Quarante jours de mer avaient sérieusement éprouvé sa patience, le chef de guerre avait parlé et la Phalange l’avait écouté car ses mots exprimaient les désirs que sa maitresse avait insinués dans son esprit.

Au son d'immenses cors de guerre, l'armée se mit en marche en direction du temple du Débarcadère d’Argent, en brulant tout sur son passage.

Les rapports des éclaireurs Mathosiens ne les avaient pas préparés au gigantisme de cette armée. Telle une marée, elle couvrait les alentours et s'écoulait aux travers la plaine. A la tête de la horde on pouvait distinguer la silhouette massive d'El'Saladim.

Avec un puissant rugissement, la Phalange venue du Sud se rua à l attaque. Un éclair gigantesque s'échappa de la main d'un golem. Une odeur d'ozone se répandit dans l'air et les portes du temple volèrent en milliers d'éclats.

L’entrée du Temple était comme une sorte d’arche menant dans un sombre tunnel. Bientôt la lumière de l’entrée ne fut plus qu’un petit trou brillant loin derrière elle.
Toute velléité de stratégie ou de tactique étaient abandonnée une fois au corps à corps. Les lances jaillissaient de partout, les boucliers détournaient les coups de haches. Les épées et marteaux de guerre s'entrechoquaient. Les cris de guerre et d'agonie se mêlaient. Les combattants luttaient, poitrine contre poitrine, haletant, à la recherche d'une ouverture. Cette bataille devait être brève car aucun guerrier ne pouvait tenir longtemps un combat d'une telle intensité.

Au milieu de cette folie, El'Saladim affronta une combattante à l'armure couleur d'onyx.
L’assassin était fou de rage et de douleur, la rage meurtrière avait ôté de son esprit toute pensée de survie. Il se tailla un chemin a travers les rangs des Gardiens, pour ce retrouvé au milieu de la cour centrale face une Inquisitrice ennemie.

Confiant, s'il était tué au cours de cette bataille, il aurait la mort qu’il désirait, il avait été élevé pour cela et suivait la volonté de sa Maîtresse. Il fixa son regard sur le Clerc, El'Saladim avait confiance dans la force de son bras. Dans sa main, son épée irradiait d’une puissance meurtrière. Son corps était protégé par une armure de cuir antique.

Tandis qu’il se ruait comme l’éclair sur la Clerc, les runes de son épée se faisaient de plus en plus brillantes. Il fit décrire à son arme un grand arc de cercle et frappa, le coup aurait terrassé tout autre ennemi. Mais l'Inquisitrice détourna de sa lourde masse le premier coup de l'assassin Eth dont l'épée s'enfonça dans la terre humide de sang de nombreux guerriers tombés aux combat.

En retour la Clerc frappa encore et encore, faisant pleuvoir une grêle de coups, repoussant l'assassin. La sueur coulait sur son front et menaçait de l’aveugler. Son bras tremblait sous les impacts de sa masse contre le cuir, aussi résistant que de l’adamantine. Elle n’osait cependant pas s’arrêter. Elle ne voulait pas laisser un seul instant de répit à cette chose, de peur qu’elle ne la mette en pièces de ses gigantesques armes. Du sang coulait de plusieurs longues estafilades et l'Eth criait avec un étrange mélange de plaisir et de douleur.

Presque à la limite de ses forces, la Mathosienne continuait de frapper. Soudain El'Saladim leva les mains. Ses doigts firent un geste d’invocation et un éclair brûlant de pouvoir ténébreux enveloppa la Clerc. Celle-ci gémit, la douleur se propageait à toutes ses terminaisons nerveuses. Elle avait des hauts le cœur et aurait voulu vomir. Elle se sentait comme si elle avait été foudroyée. Une odeur de bile et de souffre emplissait ses poumons.

Maintenant s’était à l'assassin de faire pleuvoir les coups. A travers la brume de la douleur, l'Inquisitrice se défendait du mieux qu’elle pouvait tout en reculant, El'Saladim s’avançait en ricanant.

La Clerc Bloqua l’un des coups de l'assassin et esquiva un coup d'épée. Un autre coup atteignit son heaume. Ses oreilles résonnèrent d’un bruit assourdissant. Sa tête fut projetée en arrière sous la force de l’impact. Un coup de point très violent la toucha sous le cœur. Elle retint un cri quand ses cotes cédèrent. La douleur irradiait dans sa poitrine. Un autre coup lui disloqua presque l’épaule.

Une joie malsaine animait la voix d'El'Saladim.

- Tu es à moi, jeune insolente. L’heure de ta mort a sonné. Quel est le nom de ma proie?
- Nyrnaeth est mon nom. Ma foi est mon bouclier et t'en qu'un souffle animera mon corps je combattrai.

Mais la Clerc se sentait vaincu. Son corps n’était qu’une plaie, chaque cellule la faisait souffrir. L'assassin Eth était trop puissant pour être battu, aussi bien armé et aussi bien entraîné soit-elle. Elle avait été inconsciente de penser le contraire, elle se résignait à accepter l’inévitable.

- Je peux sentir ta peur Mathosienne, s'ecria El'Saladim . Elle est palpable. Je peux la toucher, je peux m’en abreuver. Si cette terreur nourrit la haine, laisse moi m’en régaler, et en même temps te détruire.

Tout se déroulait avec une lenteur effrayante, comme dans un cauchemar. Quand soudain une terrible ode a la mort ce fit entendre, l'assassin releva la tête, étonné. Etsuna, Une Paladine nouvelle adepte des veilleurs sourit. Celle-ci avait suivit le combat dans l'ombre.

El'Saladim lança ses dagues sur la nouvelle venue. Remarquant à peine le sang qui coulait de sa jambe. La paladine sentit la rage des veilleurs de voir son corps mortel ainsi endommagé.
Etsuna chargea, et le massacre commença, un coup rapide de son épée brisa le poigné de l'assassin. Un autre coup fit déverser les organes internes arrachés et éparpillés sur le sol dans une gerbe de sang.

L'Inquisitrice en profita pour abaisser sa masse et atteignit l'assassin en plein front. La tête de l'Eths s'éparpillant, sectionnée sous la violence du choc. Le corps tomba à genoux, du sang s’échappant de sa blessure.

Nyrnaeth propulsa l'assassin avec un rugissement, elle le lança au milieu des guerriers Eths. La chute de la Main décontenança la Phalange à un tel point que la bataille se transforma en déroute. Aux Bois d'Argent, cette nuit la, il y eu de nombreux deuils. Le temple finit par résister aux mains des ennemies de toujours.

Plus d'un millier de guerriers étaient morts aujourd'hui. Aux yeux de Nyrnaeth la futilité de la guerre devenait évidente. Combien étaient morts au long des millénaires? Et pourquoi?

Quand ses compagnons entrèrent sous le pavillon ou était cette dernière, Ils furent surpris de voir l'inquisitrice sur pied. Elle ressemblait à la mort. Ses yeux étaient froids et ses joues étaient creuses, sa voix exprimait maintenant une amertume qui ne devait plus jamais la quitter.

Quittant ses amis, une fois hors de vue de ses anciens compagnons d'arme, elle maudit les dieux. Le sifflement du vent dans ses oreilles fut la seule réponse à ses imprécations.

Sa compagnie devait rejoindre l'armée du prince Zareph à Mornelande pour un ultime combat aux portes de la citadelle. Son dernier combat en temps que simple humaine.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre III : L’élévation.

Un cri aigu s’éleva dans la nuit.

Mon cri…

Un tourbillon de douleur parcourt mon corps. Je peux ressentir cette souffrance comme une multitude de flèches de glace empoisonnées, qui me percent chaque partie de mes membres paralysés.
Au moment même de perdre connaissance, j’aperçus, comme un brouillard, une brume s’approcher de mon corps torturé. Dans un ultime effort, mes yeux voulurent s’ouvrir pour apercevoir la chose qui est la source de mon supplice, mais mon esprit ne peut en supporter d’avantage.

Mon âme s’échappât de mon corps brûlant.

Je ne sais si celui qui m’a créé, me destine au ciel ou à l’enfer. Mais ignorant, mon corps matériel qui n’est plus rien, je m’élève dans les cieux. Nous sommes attachés à un souffle et ce souffle n’est rien.

Dans le tunnel sans fin que je parcours, une présence spectrale ce fit ressentir. Mon regard se pause alors sur le visage d’un être à la forme angélique. Je m’approche de cet être phosphorescent, Un Veilleur.

- Ton heure n’est pas encore venue. Tu dois vivre, tu m’entends. VIVRE.
- J’ai endurée assez de souffrances dans ce monde. Cruauté est le maître mot dans le monde des vivants.
- Ne poursuis pas le bonheur. La vie est le temps d’un espoir.

Sur ces mots, l’être phosphorescent me pris dans ses bras et me serra tendrement contre son cœur. De sa bouche sortie un antique cantique.

Lorsque tu trembles dans le noir et le froid.
Plonge ton regard dans le feu et vois, dans son éclat.
Mes yeux, qui veillent sur toi.
Lorsque tu marches entre les griffes du vent.
Écoute par delà le hurlement des loups.
Mon chant, descend vers toi.
Et lorsque tu te perds dans la neige vierge.
Lève les yeux vers le royaume des aigles.
Mon étoile, brille pour toi.
Dans les cavernes profondes, sur les pics escarpés.
Entends les mots d'amour que je t'adresse.
Mes pensées, sont avec toi.
Je ne t'ai pas oublié.
Je ne t'ai pas abandonné.
La peine ne peu t'engloutir.
Ni la neige te recouvrir.
Je reviendrai toujours pour toi.
Et les dieux retrouveront le sourire.


Soudain mon esprit rejoint mon enveloppe mortelle.

S.ombre larme voici ma torture.
O.mbre d’une lame dans mon cœur.
M.ort par ces égratignures.
B.rouillard de sentiments destructeurs.
R.ien ne sert à me protéger.
E.n toi je ne vois que le passé.
L.arme de mon histoire heureuse.
A.accompagné de mots cruels.
R.omantique je les étais de mes mots bleus.
M.ais à la fin il reste mon cœur.
E.t mes yeux plein de larmes de sel.


Sombrelarme
est mon nouveau nom d’Élue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sombrelarme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Le Mur des Légendes (BG)-
Sauter vers: