AccueilPortailMembresGroupesRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Video Anniversaire
Recrutement

Que vous Soyez un Voyageur, une jeune Elue en quête d'aventures ou un simple curieux, Soyez le bienvenu dans notre Antre ... .

Fiers bretteurs, forts en gouaille, fervents disciples de Mariel Taun ou encore pyromanciens dont la passion pour les flammes devient inquiétante, nous aimons affûter nos lames, dépoussiérer nos plus puissants grimoires et partir ensemble, relever les plus grands défis de ces terres ...

Si Partage, Plaisir et Courage sont autant de mots que vous portez en étendard... Si l'envie vous prend de vous investir pour le salut de Telara et le respect de nos valeurs... Alors cessez d'hésiter et entrez .... Votre place est certainement parmi les nôtres ...

Tableau de chasse
Derniers sujets
» [promo] Une bestiole gratuite
Domino, mino, mina. Icon_minitimeMar 7 Mai - 8:53 par Saela

» Tiraveth
Domino, mino, mina. Icon_minitimeDim 21 Avr - 20:19 par Atys

» Rift Prime et abonnement
Domino, mino, mina. Icon_minitimeSam 16 Mar - 10:14 par Moystia

» La Cour des Mimosas
Domino, mino, mina. Icon_minitimeLun 17 Déc - 1:27 par Armïnde

» Concours de tenue organisé par la nouvelle equipe Rift
Domino, mino, mina. Icon_minitimeDim 16 Déc - 21:31 par Elodril

» [BoS] Azranel
Domino, mino, mina. Icon_minitimeJeu 22 Nov - 20:52 par Elodril

» Trion, Rift et L'Ordre !
Domino, mino, mina. Icon_minitimeDim 11 Nov - 23:40 par Atys

» Candidature de Yansei
Domino, mino, mina. Icon_minitimeSam 3 Nov - 15:27 par Elodril

» [TD NM 4/4] Il a mal où??! Il à Mal- à -nnon!
Domino, mino, mina. Icon_minitimeDim 21 Oct - 22:39 par Moystia

» Patchnotes!
Domino, mino, mina. Icon_minitimeVen 19 Oct - 12:39 par Louvinette

» Soirée Halloween 2018
Domino, mino, mina. Icon_minitimeVen 19 Oct - 12:29 par Louvinette

» Petites news et changements à venir..
Domino, mino, mina. Icon_minitimeVen 12 Oct - 8:21 par Moystia

» MARCHOMBRE - Shadeborn
Domino, mino, mina. Icon_minitimeJeu 4 Oct - 12:45 par Louvinette

» DANSELAME - Bladedancer
Domino, mino, mina. Icon_minitimeJeu 4 Oct - 12:42 par Louvinette

» ASSASSIN - Assassin
Domino, mino, mina. Icon_minitimeJeu 4 Oct - 12:39 par Louvinette

Venez découvrir RIFT avec nous
Les posteurs les plus actifs du mois

Partagez
 

 Domino, mino, mina.

Aller en bas 
AuteurMessage
Domi/Roup
Caporal-Chef
Domi/Roup

Messages : 25
Remerciements : 0

Domino, mino, mina. Empty
MessageSujet: Domino, mino, mina.   Domino, mino, mina. Icon_minitimeJeu 26 Jan - 14:14

Généralement, quand on se loupe lamentablement et qu'on se voit donner une autre chance, on a tendance à trouver que c'est une aubaine, hormis quelques pisse-froids qui trouveront encore le moyen de se plaindre ou de trouver le temps long. Il fallait avouer que les autres clampins qui faisaient parti du groupe semblaient, de toute évidence, ne pas faire partie de la seconde catégorie. L'elfe par contre restait dubitative. Au pire, ça sentait l'arnaque à plein nez, au mieux, l'erreur administrative. Bien qu'elle ignorait les mécanismes intrinsèques de l'organisation des Veilleurs, dans le cadre d'une entreprise aussi vaste, il était convenu d'allouer du personnel à la gestion des dossiers, au triage des effectifs, au repertoriage des Elus, ou non-élus, à la classification et à l'archivage des actions effectuées pour et par chacun afin d'y voir plus clair, et, dans un tel cadre, il ne subsistait aucun doute sur la capacité du petit personnel à faire des erreurs.

Car il devait forcément s'agir d'une erreur puisqu'à priori il n'y avait pas d'arnaque à l'arrivée. Du moins à première vue. On lui avait même certifié qu'elle ne pourrait plus mourir dorénavant, du moins pas de façon définitive. "Oh ho ?" s'était-elle empressée de répondre, sur un ton qui laissait entendre qu'elle aussi savait jouer à la plus crétine, et bien mieux que ça. Mais la messagère ne lui permit pas d'essayer et la redirigea vers de plus nobles buts, tout en se demandant probablement pourquoi c'était toujours elle qui se tapait les cas.

Ainsi débuta le second périple de l'elfe, qui n'avait pas cherché plus loin car déjà les explications de la messagère lui donnaient mal à la tête. D'ailleurs parlons-en, de sa tête. Il ne devait pas en rester grand chose à vrai dire. Il lui revenait bien une image d'un vieux bonhomme un peu sale assit au fond d'une grotte, parlant à demi mot, comme le font toujours les vieux mentors alcooliques qui aiment se donner des airs mystérieux. Mais ce n'était pas un mentor, ça ne collait pas. Un proche peut-être ? Qu'importe, elle décréta qu'il s'agissait de son grand-père et la discussion fut close. Elle n'était décidément pas d'humeur à argumenter avec elle même pour se faire entendre raison. D'ailleurs elle avait convenu assez rapidement, un peu amère, qu'il était inutile de discuter avec elle puisqu'elle avait toujours raison.

Fort heureusement, elle avait conservé ses instincts. Retrouver le bois d'argent fut assez rapide, et se fit sans trop de heurts. La Nature était toujours aussi belle, les animaux sauvages lui réchauffaient toujours le coeur, les arbres marcheurs l'impressionnaient toujours autant. Et l'eau lui plaisait comme au premier jour. Trop, peut-être, si on en croit les témoignages des locaux, dont certains se souviennent encore de cette folle qui manquait de noyer quelqu'un pour peu qu'il ait eut la mauvaise idée de se faire une entorse. D'autres se souviendront néanmoins qu'elle n'était pas la dernière à se lancer à l'assaut des invasions planaires. Certains parleront même de son inépuisable désir de se mêler de tout, surtout si ça ne la regarde pas. Et que malgré ses méthodes, elle soignait bien du monde qui en avait besoin.

Tous s'accorderont à dire que la pauvrette n'avait probablement plus toute sa tête.

Puis elle rencontra Maheltan et Ula, des Elus eux aussi, plus aguerris, plus "vieux". Les deux, comme à leur habitude elle l'apprendrait assez vite, étaient très occupés à se faire des câlins à grands coups de massue sur le coin de la face. Car s'il y avait bien quelque chose qui caractérisait ces deux là, c'était leur incapacité prononcée à ne pas savoir s’apprécier mutuellement sans s'échanger des baignes. Elle surprit une elfe, un peu plus loin, très occupée à les épier, comme si ce spectacle quotidien valait la peine qu'il ne tombe pas dans l'oubli. Elle l’interpella, curieuse, et après quelques vaines tentatives de ne pas se faire remarquer, l'espionne fini par répondre.

Elle voulait en savoir plus sur les projets du dit Maheltan, et, dans l'immédiat, où il comptait se rendre. La jeune Elue lui proposa donc d'aller lui demander, mais ce n'était pas assez bien pour l'espionne. Il ne fallait pas qu'il se doute de quoi que ce soit. Après quelques timides négociations, il fut convenu que l'espionne verserait à l’elfe une somme non négligeable si elle parvenait à en savoir plus sans attirer les soupçons. Et c'est précisément ce qu'elle fit.

Ce faisant, elle rencontra la troupe du sieur Maheltan, le bourru Ula, la mélomane Lyse, l'ennuyeuse Capucine, le fervent Alrios, et la colérique Athma, dont on lui dit à mots couverts qu'elle s'améliorait depuis l'arrivée de la nouvelle, bien qu'elle ne le reconnu pas, et ne le reconnaîtra probablement jamais.

L'elfe était ravie, et son gout prononcé pour soigner les entorses à la noyade lui valu le droit d'accompagner ses nouveaux amis en tant que guérisseuse. Elle comprit vite que si elle tombait la première, les autres suivaient un par un. Elle décida donc qu'il fallait l'appeler Domino, parce qu'après tout, c'était parfaitement adapté. Par ailleurs, elle avait cessé de creuser sa mémoire endommagée à la recherche d'informations pertinentes, et aucun nom n'était revenu. Elle prit un malin plaisir à faire tourner ce beau monde en bourrique, sans trop savoir elle même pourquoi. Bientôt son affiliation avec l'espionne fut rendue publique, les temps furent un peu dur pour elle qui, de base, avait toujours eut un peu de mal à se faire des amis. Peu à peu les choses rentrèrent dans l'ordre, tant bien que mal.

Mais hélas, Maheltan fini par fuir le navire et disparaître à tout jamais. Nombreux en firent de même, dans les temps qui suivirent, car c'est la nature de l'homme que d'excuser ses propres erreurs en mettant en exergue celles des autres. Certains même renièrent les Veilleurs et rejoignirent les Renégats, leur technologie approximative, leurs mastodontes difformes, et leurs elfes bleus, qui sont, ne l'oublions pas, pire encore que les elfes normaux, et ce n'est pas peu dire.

Quand Athma à son tour disparu, Domino se retira au fond des bois. On lui avait volé tous ses nuages, cassé tous ses jouets, et elle avait bien envie de bouder pour marquer le coup. Ce qu'elle fit.
Revenir en haut Aller en bas
Domi/Roup
Caporal-Chef
Domi/Roup

Messages : 25
Remerciements : 0

Domino, mino, mina. Empty
MessageSujet: Re: Domino, mino, mina.   Domino, mino, mina. Icon_minitimeVen 10 Fév - 1:07

Si on fait abstraction des fourmis, de la pluie, des bruits la nuit, de la température systématiquement contrariante, de la nourriture aléatoire, de l'absence de sanitaires, de la solitude profonde, et du sable dans la culotte, vivre dans la nature à temps plein, c'est pas si mal.

Bon on peut argumenter que l'hiver, c'est pas si bien que ça. Mais ça ne fait qu'une saison sur quatre, on obtient donc un excellent ratio sur la durée d'une année. Il est nécessaire de trouver le bon en chaque chose.

La perte des copains, une fois la bouderie passée, avait rendu l'elfette bien morne. On dit même qu'on la vit errer quelques temps sur les fronts, encapuchonnée d'un casque à cornes non sans rappeler des effigies grotesques de croque-mitaine telles qu'on pouvait parfois les voir dans les livres de dogmes pour enfants. Elle moulinait sans conviction sa masse en déblatérant des fadaises peu inspirées, elles aussi probablement issues de ces mêmes ouvrages. Ça ne l'avait occupée qu'un temps, en vérité, et elle se retourna bien rapidement vers le bois.

Rongée par le chagrin d'avoir perdu ses nuages, et par le sentiment latent d'en être en partie responsable, elle oscillait entre désir de changer d'air et nostalgie d'une époque révolue, et, quand y réfléchissait bien, finalement peu passionnante. Elle regrettait Maheltan qui avait été un adversaire cérébral de qualité. Elle regrettait Yulrick, le barde, qui avait été un amant fictif idéal. Elle regrettait Diha, qui avait été une naine. Elle regrettait un peu Lyse, mais pas complètement. Celle-ci était bien trop occupée à se morfondre sur son sort pour se rendre compte que d'autres souffraient aussi de l'effondrement de la bande.

Mais plus que tout autre, elle regrettait Athma, dont la froideur et l'austérité trahissaient un manque flagrant d'affection. Quand elle avait rejoint la bande, on lui avait demandé de choisir un clan - ou une maison, ou peu importe le nom qu'ils avaient pu donner à leur sous-embranchements. On lui avait conseillé de rejoindre les adeptes de Mariel-Taun, de par ses talents de guérisseuse. Mais ça ne lui convenait pas. Le nom, déjà, Mariel-Taun, c'était quand même plutôt laid. Et puis les alignements trop évidents avaient tendance à l'ennuyer assez vite, à l'image d'un air musical engageant à la première écoute, et déjà redondant à la seconde. En plus, ce qui n'était indiqué qu'en très petits caractères, c'est que le clan des Mariel-Taun était dirigée par une naine, fort peu présente de surcroît. Autant dire qu'on l'aurait larguée dans un obscur bureau de sous-sol avec une brochure illustrée en deux pages en seule guise de bienvenue. Indigne, presque insultant.

Elle avait donc choisi de rejoindre le clan des Rocs de Tavril. Il faut l'admettre, le nom était bien plus accrocheur. Par ailleurs, c'était la bande d'Athma, et elle aimait bien Athma, surtout quand elle râlait. Athma, dans sa bande, était bien seule. Domino s'était donc dit qu'à deux elles seraient déjà vachement plus nombreuses. Elle s’enorgueillit bien vite d'avoir été capable de multiplier les effectifs par deux, avant qu'on ne lui indiqua que Kaelia était aussi un Roc. Cette nouvelle la prit de plein fouet, et il lui fallut un moment pour ravaler sa fierté et digérer cet échec.

Plus tard, lorsqu'elle décida d'expliquer à Athma qu'elle oeuvrait depuis le début pour un gang rival, la réponse qu'elle reçu la prit de court à nouveau. Elle s'était attendu au pire, car elle pratiquait la colérique elfe aux cheveux noirs depuis assez longtemps pour savoir que la nouvelle ne lui plairait pas. Elle se voyait déjà affronter des orages de flammes et des armées de castors zombies, esquivant les pierres lancées de toutes forces par la magicienne, peut-être même une chaussure ! Le tout, bien évidemment, sous un tonnerre d'insultes et de jurons à en faire pâlir une victime possédée par le démon.

Il n'en fut rien. Athma se contenta de lui dire de ne plus lui adresser la parole. Elle en avait eut le coeur brisé sur le champ. La chaussure eut été moins douloureuse, et ce, malgré l'odeur.

Il était évident qu'elle savait encaisser un certain nombre de choses. D'ailleurs plus c'était violent, et mieux ça passait. Du moment qu'elle fit l'objet d'un minimum d'attention. Dès lors qu'elle n'en eut plus, tout son petit monde s'effondrait. Et là, elle avait du mal à rebâtir, seule, au milieu des bois, la culotte pleine de sable, et un satyre muet comme seul compagnon. Il était gentil mais il était un peu con. Domino fini par le laisser repartir, un peu à contre-coeur, mais son nouveau projet de reconstruction ne pouvait souffrir d'un acolyte dénué de parole et à l'intellect sans ambition.

L'idée, géniale comme toujours, lui était venu alors qu'elle se lassait de faire des colliers de fleurs. Les fleurs, en effet, pouvaient de toute évidence servir à des choses bien plus fabuleuses.

C'est ainsi qu'elle décida de lancer un commerce de restauration uniquement à base de fleurs.

Le projet était grandiose, la tache à accomplir, immense. C'était donc exactement ce qu'il lui fallait, elle qui n'avait jamais vraiment su allumer un feu...
Revenir en haut Aller en bas
Domi/Roup
Caporal-Chef
Domi/Roup

Messages : 25
Remerciements : 0

Domino, mino, mina. Empty
MessageSujet: Re: Domino, mino, mina.   Domino, mino, mina. Icon_minitimeSam 11 Fév - 4:32

C'est ainsi que naquit la grande société culinaire des bois d'argent, qui comptait en ses rangs des dignitaires prestigieux tels que le célèbre Sir Henry Hemsworth, l'éminent philanthrope Lord R.R. Rennington, le brillant Professeur Hughes Arthur Bertramm, et la gracieuse Lady Oscar*.

Hélas, la première séance tourna rapidement au drame lorsque Sir Hemsworth, prit d'une fringale foudroyante avala aussi sec la gracieuse Lady Oscar qui s'était perchée sur le brillant Professeur. Lord Rennington avait aussitôt prit la tangente, de peur de faire office de dessert, et la petite Domino se retrouva vite seule face à ses concoctions douteuses. En effet, l'entreprise qu'elle s'était fixée se révéla plus hardue que prévue, et les premiers jets furent désastreux.

Si ça ressemblait vaguement à une assiette de salade - certes très colorée - deux aspects majeurs venaient immédiatement ternir le résultat. Le gout, déjà, qui n'était pas sans rappeler les randonnées difficiles, et la valeur nutritionnelle, avoisinant celle d'un pamphlet sur la didactique par un quelconque philosophe contemporain. On aurait pu en manger toute la journée et quand même perdre du poids, et finir, à terme par souffrir de malnutrition. Le constat était sans appel. C'était un échec.

On relevait néanmoins quelques vertus thérapeutiques aux mixtures. Son auditoire prestigieux lui faisant défaut, Domino avait traqué le petit peuple des forêts pour lui administrer ses créations. Bien que nombreux pourtant bien portants furent pris mystérieusement de congestions abdominales, les moins fortunés (comprendre les estropiés, les souffrants, les faibles, les blessés, les assommés, et ainsi de suite) virent tous leurs symptômes s'améliorer, voire guérir suite à l'ingestion des mélanges de l'elfe.

On lui suggéra - diplomatiquement - d'abandonner la cuisine et de se lancer dans la création de boissons énergisantes, en ne changeant simplement à ses formules que le mode de présentation. Quelques fioles étaient plus faciles à vendre et à conserver que des plats frais composés sur mesure. L'elfe fut bien obligée de reconnaître que le raisonnement était pertinent, mais, manquant alors de flacons pour accueillir son génie créateur elle dut - au grand soulagement du petit peuple des forêts - se remettre en route de la ville, qui malgré son odeur fétide et sa faune sauvage, était bien mieux pourvue en matériel de cuisine.

C'est ainsi qu'elle fini par tomber nez à nez avec un grand escogriffe à la mine patibulaire, à la mâchoire carrée, et à l'armure rutilante. Probablement un de ces dangereux mercenaires assoiffés de sang qui arpentaient nuit et jour les rues de la capitale. Peut-être même un dangereux malfaiteur en cavale, mais seulement quand ça lui chante, tant sa puissance fait trembler les gardes dans leur armure, qui dès lors détournent habillement le regard vers un mendiant qui dérange, ou se lancent dans des rondes en régiment, on est jamais trop prudent.

Le coquin se nommait Astagar, et il se prétendait même Consul...


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
* Il convient à ce stade de préciser que Sir Hemsworth était un crapaud, Lord Rennigton un cafard, le professeur Bertramm une souche de bois, et Lady Oscar une libellule en fin de parcourt.
Revenir en haut Aller en bas
Domi/Roup
Caporal-Chef
Domi/Roup

Messages : 25
Remerciements : 0

Domino, mino, mina. Empty
MessageSujet: Re: Domino, mino, mina.   Domino, mino, mina. Icon_minitimeJeu 16 Fév - 17:48

Le Consul Astagar n'était pas un brigand en cavale. En fait, il aurait été aisé de s'en apercevoir, puisque le meilleur moyen de reconnaître des brigands réside dans le fait qu'ils portent toujours des masques pour ne pas qu'on les reconnaisse. Par ailleurs, ils sont toujours affublés de moustaches finement taillées en pointes, et de la fâcheuse habitude de ricaner derrière leur cape.

Le Consul Astagar n'avait pas de moustache en pointe ni de masque, et ne ricanait pas derrière sa cape. Il s'agissait donc de quelqu'un de fiable - après qu'on eut prit le temps de vérifier qu'il ne s'agissait ni d'un elfe, ni d'un mage, ou pire, des deux à la fois, cela va de soi. Il est de notoriété publique que les mages et les elfes sont tordus et qu'on doit envisager tout échange avec ces individus avec la plus grande précaution.

Non, le Consul Astagar n'était rien de tout cela. On eut pu faire un écart pour l'arme qu'il maniait, qui semblait fort redoutable, et qui, assurément, devait nécessiter un entretien journalier conséquent pour garder son éclat et sa superbe. Mais c'est une autre histoire. Ce qui nous intéresse aujourd'hui est que le Consul Astagar, un véritable gentilhomme, s'était engagé vis à vis de la charmante Domino, à réunir les plus grands Consuls et même de trouver un Consul Architecte Nain pour rebâtir la citadelle de Mornelande - après l'avoir préalablement rasée - à l'image des plans de la folle des bois.

L'idée, géniale comme toujours, lui était venue naturellement, alors qu'elle se remémorait quelque aventure incroyable impliquant des citadelles et des vampires avec le Consul. Le Consul, lui, insistait pour emmener l'elfe dans une caverne obscure pour y affronter des dragons. Bon. L'idée était nettement moins géniale, et puis la castagne n'avait jamais vraiment été son truc de toute façon. Mais Astagar était dur en affaires, et, rapidement, il fut question de retaper la citadelle que si Domino acceptait de venir combattre des dragonnets, ou à la rigueur des taupinettes mais en nombre conséquent, ou quelque chose du genre, elle n'avait pas bien comprit les modalités exactes.

Soit. C'était un sacrifice acceptable sur le chemin de la gloire et de projets bien plus ambitieux.

Ainsi devint elle une garde draconique. Elle ne pu s'empêcher de se demander pourquoi elle devait porter un tel titre alors qu'il n'était pas question de garder des dragons mais de leur taper dessus, mais elle décida de ne pas faire la remarque. Sans doute tout ceci prendrait son sens en temps et en heure. Une fois encore elle se retrouvait flanquée par d'étranges compagnons de route, tous aussi curieux les uns que les autres. Pire, il y avait des mages. Et des elfes. Et même des elfes mages. Il faudrait la jouer serrer, mais le défi ne lui faisait pas peur.

Quand elle apprit qu'il y avait même Athma, elle cru d'abord à un piège.

Ensuite, elle cru à une arnaque.

Finalement, elle conclut que les elfes étaient vraiment trop tordus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Domino, mino, mina. Empty
MessageSujet: Re: Domino, mino, mina.   Domino, mino, mina. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Domino, mino, mina.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i solemnely swear that i am up to no good. (MINA D.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Le Mur des Légendes (BG)-
Sauter vers: