AccueilPortailMembresGroupesRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Video Anniversaire
Recrutement

Que vous Soyez un Voyageur, une jeune Elue en quête d'aventures ou un simple curieux, Soyez le bienvenu dans notre Antre ... .

Fiers bretteurs, forts en gouaille, fervents disciples de Mariel Taun ou encore pyromanciens dont la passion pour les flammes devient inquiétante, nous aimons affûter nos lames, dépoussiérer nos plus puissants grimoires et partir ensemble, relever les plus grands défis de ces terres ...

Si Partage, Plaisir et Courage sont autant de mots que vous portez en étendard... Si l'envie vous prend de vous investir pour le salut de Telara et le respect de nos valeurs... Alors cessez d'hésiter et entrez .... Votre place est certainement parmi les nôtres ...

Tableau de chasse
Derniers sujets
» L'artisanat planaire celeste
Aujourd'hui à 15:21 par Atys

» Patchnotes!
Mer 15 Nov - 19:46 par Louvinette

» 41 Scandeguerre 4.3 (Hybrid)
Mer 15 Nov - 5:51 par Yoline

» Sellyenda [Accepté]
Mer 15 Nov - 4:26 par Yoline

» Sunalee, Chasseuse primordiale (accepté)
Mer 15 Nov - 4:22 par Yoline

» Crasyink, Jeune Chasseur solitaire à la recherche dune meute [Refusé]
Lun 13 Nov - 7:56 par Moystia

» les dimensions coup de coeur
Dim 12 Nov - 13:53 par Moystia

» Liste des montures
Ven 10 Nov - 21:43 par Navia

» Soirée Halloween
Sam 4 Nov - 21:31 par Elodril

» Campagnes RP passées et à venir
Sam 4 Nov - 20:31 par Mordrahan

» [DPS] L'élémentaliste
Ven 3 Nov - 16:29 par Moystia

» [iROTP 3/4] La mort du général
Dim 29 Oct - 23:37 par Moystia

» Hullmert (accepté)
Mer 25 Oct - 17:44 par Elodril

» [Concours dimensionel] Trésor d'élu
Mar 24 Oct - 16:52 par Moystia

» Rift 4.3 : Crucia's Claw
Sam 21 Oct - 17:09 par Soizicie

Venez découvrir RIFT avec nous
Les posteurs les plus actifs du mois
Moystia
 
Atys
 
Mordrahan
 
Navia
 
Elodril
 
Sellyenda
 
crasyink
 
Yoline
 
Sunalee
 
Salydeen
 

Partagez | 
 

 Kwali [ACCEPTE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kwali
Lieutenant-Colonel
avatar

Messages : 263
Remerciements : 7

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Chaotique Bon (Rebelle)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 3:00

L'éther déchiré dégorgeait encore une lumière froide d'un bleu improbable. Les âmes rendues au ciel voletaient au gré du vent dans un ballet chaotique. Le sol baigné d'énergie vibrait d'une pulsation régulière. Le silence reprenait doucement ses droits.  Kwali essuya ses lames par habitude et se laissa tomber sur ses fesses dans l'herbe grasse. Une mauvaise blessure empourprait son épaule et gênait ses mouvements, elle grimaça.
 
- Une faille de plus, songea-t-elle en levant le menton sur la brèche qui déclinait.

La kélari se releva en maugréant des imprécations. Petite de taille, elle semblait être née un jour pluvieux et en avoir adopté les couleurs. Ses cheveux courts et ses yeux vivaient d'un gris changeant, variant de tons très clairs à des nuances plus menaçantes. Habillée d'une tenue de marin trop grande, elle se tenait légèrement accroupie et vibrait d'un rythme étrange qui la faisait se dandiner d'un pied sur l'autre. Deux morceaux d'étoffes pendaient à ses poignets et de fines tresses fermées d'une perle de  bois tressautaient dans son dos. Des pièces de cuir disparates protégeaient ses cuisses et ses avants-bras. Dans la clarté du petit matin, elle s'étira en baillant à s'en décrocher la mâchoire, banda son épaule blessé et sauta plusieurs fois sans élan pour réveiller ses jambes engourdies. Nul impact, nul écho sonore ne ponctuait ses exercices. A chaque saut, la brise soulevait ses habits et ses cheveux pour la déposer délicatement un instant plus tard, comme une feuille portée par un coup de vent.

Kwali gagna en sautillant les abords d'un ruisseau, surplombé d'un tertre herbeux. Elle passa un peu d'eau sur sa nuque et son épaule.

- Que cherches-tu? sembla murmurer son reflet, malmené par le courant.

La kélari eut un mouvement de recul et détourna son regard de l'onde. Elle ramassa son havresac abandonné aux premiers crépitements de l'ouverture planaire, déversa son contenu sur le sol et compta à voix haute les prises des derniers jours. Une canine grosse comme sa paume, des plumes aux teintes bigarrées, un morceau de carte marine, un sifflet d'ivoire volé à un créature imprudente, une pierre de source éteinte, quelques osselets de bonne taille, un tesson de miroir qui ne reflétait rien. Pas de quoi nourrir son estomac qui gémissait plaintivement. Cela suffirait à peine à donner un peu de poids à ses récits de voyage et impressionner quelques marmots. Un marchand de passage lui en donnerait peut être une poignée de pièces de cuivre. Elle joua un instant avec le croc et soupira. Chaque souvenir, arraché au prix d'une blessure, lui coûtait bien trop pour qu'elle s'en sépare. Elle rangea ses affaires, passa la sangle de son sac au travers du torse, ses lames à sa ceinture de corde puis s'enfonça parmi les collines gorgées d'eau de pluie.

Au lointain, le son des olifants se répondaient. Des remparts s'érigeaient au rythme des cadences de travail. Des marches de guerre emportaient des héros d'un jour vers des lendemains incertains. Une ville ou un bastion dont elle ne connaissait le nom ponctuait son odyssée d'une escale opportune. Plus loin encore, des failles dégueulaient des créatures aux silhouettes fugitives et noires.

- Je n'y parviendrai pas, glissa la kélari  en lorgnant ses sandales de chanvre. Pas seule. Un jour, y'aura la faille de trop et ce jour, y'aura plus d'histoire du tout.

Le confort d'une vie de mercenaire, l'assurance d'un repas, d'un toit et d'armes de bon acier. Des arguments de poids contre une vie nomade, des nuits éclairées aux lucioles, des douches sous la pluie et des chasses vaines. Mais qui voudrait d'elle? Les voyageurs raillaient ses allures simiesques. Son caractère bravache ne ceignait guère à la rigueur d'un quotidien militaire. En temps de guerre, elle ferait un bien piètre éclaireur. Tout lui était étranger. Les régions déchirées par les failles ne collaient plus à ses souvenirs. Les implications de son retour parmi les vivants la dépassait. La mesure du temps lui échappait et se résumait désormais au décompte des courses solaires.

-  Le voyage continue, songea-t-elle en haussant les épaules. Une chance de plus.

Elle fouilla le revers de ses culottes, dénicha une pièce trouée, la lança en l'air puis la rattrapa d'un geste vif.

- Pile, je ne m'arrête pas.

La kélari jeta un coup d’œil circonspect à travers ses doigts. Elle afficha un air maussade et résigné à la fois tout en rangeant la pièce.

Elle trottina le long d'un sentier, louvoya entre des chariots aux roues cerclées de fer, passa sous les pattes des chevaux alanguis par la fatigue et parvint aux abords de la place-forte. Adossés au fronton d'une arche de pierre, deux miliciens assuraient une garde vigilante. Kwali retint sa respiration et gagna leur hauteur, sans même s'attarder sur l'héraldique de leurs tabards.

- J'cherche à m'enrôler, expliqua-t-elle avec désinvolture au premier qui lui barra la route. Quelle est cette sorte de maison?

*

(Bonjour!
Pour les infos complémentaires, en espérant ne rien oublier:
- Je joue donc Voleur, fraîchement parvenue au lvl 65, j'apprécie la pluralité des rôles, avec une nette préférence pour les spés cac et le tanking
- J'ai commencé peu après le lancement du jeu, sur le serveur Tempête (dont nous avions vécu ensemble les derniers instants :'(  ), j'ai arrêté au début de l'extension Storm Legion et revient après plus d'un an (ou deux?) d'absence
- Certains me connaissent peut être sous l'ancien nom de mon personnage, Pazu, que j'ai changé à la fin de l'aventure de ma précédente guilde, Sang antique. A nouvelle guilde, nouvelle histoire! Je connais particulièrement dans vos rangs Shindaal et Mordrahan, avec qui il me plairait de partager à nouveau une même bannière Wink
- Mes optiques sont assez simples: faire un peu de tout, rp, raids, pvp, avec modération et dans un collectif agréable. J'ai des horaires et un temps de jeu assez variables à cause de mon boulot actuel. Je ne peux pas avoir l'assurance de soirées fixes dans l'immédiat mais peut me débrouiller pour avoir une présence régulière.
- J'adore raconter des histoires au coin du feu, grappiller des points d'exploits, spéculer à l'hv, optimiser mes spés, explorer les coins perdus et pleins d'autres choses inutiles.
- J'ai un rerol de chaque classe, leur moyenne de niveaux avoisine 60, avec une nette préférence pour mon mage. Toutefois, par manque de temps et d'envie, j'ai pour but de mon concentrer sur mon personnage principal
- Je ne connais que très peu le background de votre guilde! (une honte!) Soit dit en passant, j'aurai plaisir à l'apprendre en jouant si quelqu'un s'y dévoue
- Kwali se prononce Koali, en aspirant le o. suite à une erreur de manipulation, sans doute, il apparaissait comme déjà pris sur votre forum (bien que non présent dans la liste des membres). Si c'est possible d'éditer le rajout des tirets que j'ai mis pour que ça passe!
- J'ai lu et approuve naturellement votre charte
A bientôt!)
Revenir en haut Aller en bas
Shindaal
Commandant
avatar

Messages : 246
Remerciements : 8

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Neutre Strict (Indécis)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 3:23

Traversant la cité draconique, Shindaal aperçut la kelari et la détailla de haut en bas avec un léger sourire à peine dissimulé par sa capuche.

- Approche, et viens me dire ce qui t'amène ici...

[HRP] Difficile de cacher la joie immense qui est la mienne de découvrir ton apply avant d'aller me coucher. Je vais enfin pouvoir arrêter de parler de toi au passé et d'ennuyer tout le monde en leur racontant nos souvenirs passés ou encore combien tu étais une GM géniale, une rogue hors pair..j'en passe et des meilleures. Je me mettais à radoter, et c'est pas plus mal que l'on y mette un terme!
Un dernier compliment pour la route: je vois que tu n'as pas perdu ta plume, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ton très beau texte!

J'ai hâte de te voir porter nos couleurs. Bon retour! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
supremokans
Maréchal
avatar

Messages : 389
Remerciements : 8
Humeur : berserk

Feuille de personnage
Ethnie:
Alignement: Neutre Strict (Indécis)
Vocation:

MessageSujet: Le Refuge des Âmes (Recrutement)(RP) :: Kwali   Mer 6 Mai - 8:26

Hum, de la chaire frai.., euh je veux dire une nouvelle recrue pour aller au combat. bien bien.

hrp:bienvenue sur notre forum.
Revenir en haut Aller en bas
Kwali
Lieutenant-Colonel
avatar

Messages : 263
Remerciements : 7

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Chaotique Bon (Rebelle)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 8:40

Kwali n'attendit pas que les miliciens relèvent leurs hallebardes pour se jouer de leur vigilance et pénétrer dans l'enceinte. A l'invitation, son visage s'illumina. Elle roula entre les jambes du premier garde, esquiva le second qui, gêné par le poids de son arme, tentait de lui saisir l'épaule.

- Lourds et lents, songea-t-elle en leur décochant un sourire narquois. Caparaçonnés comme des bêtes de somme.

En trois bonds, elle glissa jusqu'au milieu de la cour, se campa sous le regard de l'inconnu dont elle avait bien du mal, malgré forces contorsions, à saisir l'expression sous la capuche. Sentant que son temps de parole était compté, la kélari prit une profonde inspiration.

- J'cherche à m'enrôler mais vos sbires m'ont ralentie. Vous qu'avez l'air d'un gars d'importance, renvoyez les dans leurs fermes natales et enrôlez moi. Vous perdrez pas au change. Je sais lire. Ecrire. Compter, même. Je peux ouvrir une voie dans un recoin qui vous effraie ou jouer les estafettes aux quatre coins du pays. Je peux colporter de fort méchantes rumeurs sur vos ennemis, si bien qu'ils oseront plus mettre un pas hors de leurs antres. Mais surtout...

Elle extirpa le croc jauni de son butin hétéroclite et le brandit sous le nez de son interlocuteur en serrant le poing.

- Je sais me battre, assura-t-elle. Celui là faisait cinq ou six pieds de haut, et s'en souvient. Il avait une gueule à donner des cauchemars à un profond et des griffes larges comme ma cuisse. Trois jours, qu'il remontait ma piste. Quand mes jambes me portent plus, il bondit! Vlan! J'y casse ce croc d'un coup de dague, la douleur le rend fou, le voilà qui glapit comme un porcelet et hurle! hurle! Il ne songe même pas à fuir, sa nuque est à portée de lame. Mais moi, j'ai ramassé ceci, ça a payé mon droit du vainqueur, et j'ai fait volte face. Depuis, il hante toujours les forêts qu'il n'aurait jamais dû quitter en mangeant d'un seul côté.

*

(Merci pour vos quelques mots et Shin, ta réponse nocturne. J'ai actuellement pas mal de soucis de connexion, si jamais ce post apparaissait deux fois, je m'en excuse!)
Revenir en haut Aller en bas
Mordrahan
Maréchal
avatar

Messages : 939
Remerciements : 15

Feuille de personnage
Ethnie: Eth
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 9:55

Sur le chemin de la bibliothèque, Mordrahan aperçut la silhouette familière de Shindaal près de l'entrée de la Cité. Mais avant qu'il ne le salue, le kelari s'était tourné vers le porche, s'adressant apparemment aux gardes en faction. L'instant d'après une maigre créature dépenaillée bondissait entre les soldats médusés et finissait sa course devant le kelari immobile.
Mordrahan connaissait assez Shindaal pour identifier ses attitudes, et le kelari se tenait dans une pose détendue et attentive; intrigué, le sorcier détailla l'arrivant, qui se révélait être une kelari petite et menue, et il sourit en songeant qu'elle arborait la même courte tignasse rebelle que celle que son ami dissimulait sous sa capuche. Les voyant converser, il s'éclipsa.

(HRP)
Bienvenue toi, c'est un plaisir de te revoir sur RIFT et encore plus devant notre porte.
Tu verras la Cité est accueillante, le Consul grommelle de temps en temps, les nécromanciens laissent traîner leurs squelettes, les pyromanciens s'entraînent à la boule de feu dans les couloirs, le Maitre des Guerriers rêve d'éradiquer les mages de la surface de Telara, l'alcool coule à flot, les vannes moisies et les esprits mal placés charment le chan guilde et le ts, et on raid sans se prendre la tête mais sérieusement quand même.
Tu trouveras ici des gens qui pratiquent toutes les activités que tu as citées (pas forcément les mêmes qui font tout même si certains sont polyvalents), et il va falloir que tu te mettes à la construction, activité aussi emblématique de l'ordre que le RP ou la chasse aux exploits Smile
Revenir en haut Aller en bas
Eryzakka
Officier draconique
avatar

Messages : 452
Remerciements : 7

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Neutre Bon (Bienfaiteur)
Vocation: Clerc

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 14:35

Toute ruisselante d'eau, la tête encore plongée dans un livre, Eryzakka ne remarque la présence de l'inconnue qu'au dernier moment. Écartant ses cheveux trempés de ses yeux, elle détaille un instant la Kelari qui lui fait face, puis lui sourit.
"Bonjour, et bienvenue dans la cité, lance-t-elle en tendant sa main. Je me nomme Eryzakka."

Une fois les salutations terminées, la lectrice repart en direction de la mer, toute heureuse d'avoir découvert du nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Shindaal
Commandant
avatar

Messages : 246
Remerciements : 8

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Neutre Strict (Indécis)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 15:34

*retire sa capuche et lui offre un large sourire* Ici ceux qui savent se battre sont aussi appréciés que ceux qui savent raconter les batailles. Suis moi, je vais te montrer où aller te présenter...et n'hésite pas à leur dire que tu viens sur recommandation de Shindaal. On a toujours besoin de kelari...

*lui ouvrant le chemin, il guide la jeune fille vers le bureau des recrutements après avoir signifié aux gardes, d'un geste austère de la main, de reprendre leur position.*

Deux consuls dirigent l'Ordre Draconique. Elodril et Astagar. Avant de les rencontrer, il est possible que tu ais affaire à la légate Moystia. Reste polie, respectueuse mais pas servile... Quand tu auras fini et en attendant que l'on te recrute et t'attribue une chambre, retrouve moi près de la fontaine là bas, je te conduirai chez moi. Je n'aime pas laisser ceux de mon peuple vivre comme des mendiants. Je t'offrirai un toit et le couvert si tu le veux.

*devant le bureau en question* Je te laisse ici. Bonne chance, je ne me fais pas de souci pour toi.

*il s'apprête à s'en aller puis se retourne avec un dernier sourire* Au fait, si tu veux transformer ton trophée en bijou et impressionner tous ceux qui le verront, nous avons d'excellents artisans. Demande Dame Atys, c'est une kelari qui sait...tout faire. Mais sois prudente, les choses ont tendance à exploser autour d'elle, à croire qu'elle est parente avec Sylver Valis...
Revenir en haut Aller en bas
Atys
Tribun de l'ordre
avatar

Messages : 1036
Remerciements : 22
Humeur : changeante

Feuille de personnage
Ethnie:
Alignement: Neutre Strict (Indécis)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 15:40

*Encore à essayer d'eviter une explosion probable de sa derniere experience, Atys regarde par la fenetre de son laboratoire. Voyant Mordrahan passer puis Shindaal en grande discussion avec ce qui ressemble de loin à un mendiant, elle s'arrete un instant pour voir ce qui se passe lorsque ...
La fiole contenant un liquide aux couleurs changeantes eclate et un nuage à l'odeur caustique se repand à grande vitesse dans l'atelier et la place toute proche avant de se dissiper sans faire de degat.
Une silhouette fumante aux oreilles pointues passe en courant en agitant les bras avec des téléportations régulieres.
Lorsqu'elle passe à proximité on peut entendre sa voix à travers les gresillements de l'acide grignotant sa tenue*


haaaaaaaaAAAAA ... Bonjour à vous ... AAAAAaaaaaa...

*Et Atys disparait en direction des bains*

[hrp] Faut pas l'inviter ! grapiller des points d'exploits ... mais non !
Sinon bienvenu ici Smile

-Même pas eu le temps de poster que Shindaal me denonce ... et j'avais ecrit ce post avant de voir sa reponse -[/hrp]

_________________
In Gaudio Sanitas Et Robur
Revenir en haut Aller en bas
Shanor
Officier draconique
avatar

Messages : 239
Remerciements : 1
Humeur : Changeante

Feuille de personnage
Ethnie: Elfe
Alignement: Chaotique Neutre (Esprit Libre)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 15:44

Un bruit de grelot. Au dessus de l'entrée du bureau, sur le bord du toit, un bouffon au masque tri-partite.

Il parle d'une voie étrange à laquelle il manquerait un certain nombre d'harmonique, comme si la créature ne savait exprimer certaines émotions.

Un nouveau? Une nouvelle? Une amie de Shindaal, voilà qui promet! Bienvenu! Oui bienvenu!

La créature disparaît dans un nuage de poussière mauve.
Revenir en haut Aller en bas
Agonisse
Maréchal
avatar

Messages : 391
Remerciements : 5
Humeur : Bonne, mélancolique, froide, sombre.

Feuille de personnage
Ethnie: Mathosien(ne)
Alignement: Loyal Mauvais (Dominateur)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 16:04

[/HRP/] Bienvenue sur notre forum et bonne chance pour votre candidature ! [/HRP/]
Revenir en haut Aller en bas
Soizicie
Sous-Lieutenant
avatar

Messages : 177
Remerciements : 0
Humeur : imbibée

Feuille de personnage
Ethnie: Elfe
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Clerc

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 16:41

*L'elfe souriante et se promenant dans la cité, bière à la main, passe par inadvertance devant le bureau de recrutement et remarque les deux kélaris entrain de converser*

Ho hooo, une nouvelle ? Nous verrons la finalité de l'affaire, si elle se termine bien, je lui proposerai de boire avec moi un autre chope !

*agitant son énorme bock de bière en terre cuite à deux anses et le lève en direction de la salle*

Bienvenue à vous et bonne chance !

* et boit d'une traite la reste de sa bière maintenant vide et poursuit sa route en quête de son ami Nico, la gorge toujours aussi sèche*
Revenir en haut Aller en bas
Astagar
Consul de la garde
avatar

Messages : 910
Remerciements : 81
Humeur : Grommeleur, Chicaneur

Feuille de personnage
Ethnie: Mathosien(ne)
Alignement: Loyal Bon (Croisé)
Vocation: Guerrier(re)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Mer 6 Mai - 20:29

Astagar sortait précipitamment de son bureau,  grommelant des paroles inaudibles comme assez régulièrement lorsqu'il croisa,  devant le bureau  de recrutement, une kélari d'apparence menue. D'humeur assez maussade, il  allait lui faire une remarque pas  forcément des plus courtoises lorsqu'il  croisa son  regard ...
Ce qu'il y  vit sembla le troubler, et c'est avec un intérêt certain  qu'il s'arrêta un instant .
- A vous voir devant cette porte, j'imagine que vous avez été menée ici pour de bonnes raisons ... Je crains de ne pouvoir en  cet instant vous accorder toute l'attention que vous méritez , mais nous ne tarderons certainement pas à nous revoir ... 
Il reprit son  chemin en inclinant sa tête en guise de salut et prononca quelques mots, se parlant à lui même
- Il n'est que peu  de choses auxquelles je me fie en  ces terres ... mais les regards ne mentent pas ...

[HRP]
Bien qu'on soit HRP, j'ai  tout de même envie de m'exclamer " Par les Veilleurs" !
Alors, Kwali,  soyez la bienvenue en notre antre ! Je vais devoir prendre quelques jours pour que Pazu ne sorte pas de ma bouche en lieu  et place de Kwali ,  car...  bien  qu'ancien, ce nom  est resté dans bien  des mémoires, y compris au sein de l'Ordre Draconique !
Nous ne nous connaissons que peu, mais j'ai  toujours réellement apprécié les quelques fois ou nos routes se sont croisées et c'est un vrai plaisir de vous découvrir de retour en Télara !
La question n'est évidemment pas de savoir la suite  à  donner  à cette (superbe au passage) présentation, mais plutôt quand nous allons pouvoir organiser tout cela dans les meilleurs délais.
Moystia est absente pour quelques jours,  et je le serais aussi pour 2 jours normalement.
Aussi,  si dimanche soir vers 20h30 pouvait vous convenir, je crois qu'il n'est pas utile que nous fassions autrement que de nous découvrir en parcourant  ces terres ensemble !
N'hésitez pas à me dire vos dispos en jeu potentielles dimanche ou lundi, histoire que nous organisions cela.
Alors à très bientôt  parmi nous ... et si vous avez la patience d'écouter un mathosien parfois un peu volubile,je me ferais un plaisir de vous relater l'Histoire de l'Ordre !

Ludiquement,

Astagar; Consul  de l'Ordre

P.S : pour le  petit souci  concernant votre inscription forum,  c'est réglé, sans doute un bug.

_________________

Protecteur de la Garde
Chevalier de l'Ordre de Mathos

« Si tu gagnes, ne dis rien. Si tu perds, encore moins...  »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lagardedraconique.org
Kwali
Lieutenant-Colonel
avatar

Messages : 263
Remerciements : 7

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Chaotique Bon (Rebelle)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Jeu 7 Mai - 11:28

Après tout, songea Kwali en rangeant précipitamment le croc, ça s'est presque passé comme ça.

Une main tendue ponctua sa tirade. Une jeune femme ruisselante se tenait à présent sur son flanc, et elle s'étonna de ne pas l'avoir entendue venir. Prise d'une soudaine curiosité, elle délaissa un instant l'homme à la capuche et se tourna franchement.

- Bonjour, marmonna-elle en cherchant à lire le titre du grimoire.

Pauvre ouvrage, pensa-t-elle, offert à l'humidité. Pas commode. Comment peut-on vivre à l'ombre de remparts d'aussi bonnes pierres, capables de garder la chaleur d'un âtre tout l'hiver, et ne pas marcher au sec?

Son profond respect des livres tenait à une vieille grand mère, qui ne savait pas lire mais faisait tout comme, à grands renforts de citations et de maximes. Hantant le sanctuaire silencieux d'une cuisine, courbée sur ses précieux bouquins, elle suivait du doigt le savoir obscur et brûlant tout le jour et jusqu'aux fonds des nuits. Les lettres  se dérobaient à sa connaissance. Les images rehaussées d'un peu d'or s'assombrissaient avec le temps alors que son regard se voilait à l'usure. Malheur à qui eut renversé une goutte sur le papier odorant. Malheur encore à qui eut douté de sa science. Enfant, assise comme un paquet de linge sur les fours de terre cuite,  Kwali occupait sa solitude sans un mot.

Lorsqu'elle délaissa le visage sillonnée de la vieille femme, et s'apprêtait à prendre la défense du pauvre ouvrage, sa lectrice  lui tournait le dos et marchait vers la mer. Kwali secoua la tête comme pour chasser les images invoquées.

Elle leva les yeux vers son interlocuteur initial, il allait maintenant tête nue et arborait un chaleureux sourire. Un compatriote. La kelari recula de trois pas avec méfiance et étouffa un juron dans sa rugueuse langue natale. Quelque chose la dérangeait. Peut être était-ce la nuit abyssale de son regard que l'amusement éclairait d'une lueur fugace? De ses conseils, elle ne retint pas grand chose, sinon une poignée de noms et une perspective de repas. Elle lui emboîta le pas sans réticence, désarçonnée par sa gentillesse, et commença à observer la cité fortifiée d'un autre œil. Marchant dans son ombre, elle sautillait de deux bonds au rythme d'une seule de ses enjambées.


Hauts en couleurs, ses occupants se penchaient parfois nonchalamment aux fenêtres pour détailler ce qui dénotait du paysage de leurs habitudes. L'une d'entre elles dépêchait d'épaisses nuées qui changeaient de teintes et rasaient les pierres pour résister à la prise du vent. Une malheureuse émergea des fumées, ses habits en proie à un acide vorace, s'agitant à grands gestes et bredouillant des salutations sur son passage.  Kwali étouffa un rire moqueur. Rivalisant d'excentricités, chacun se mouvait sous le regard indolent des chevaux de traits. Un tintement attira son attention. Elle adressa un salut de la main à une silhouette masquée, qui perchée comme un oiseau de mauvais augure sur les hauteurs, lui évoquait les spectacles de foire et les cracheurs de feu. Lorsqu'il disparut dans un nuage de fumée violette, Kwali oublia jusqu'aux raisons de sa présence et se tendit sur la pointe des pieds, en espérant le voir négocier un nouveau tour de passe-passe.


Parvenu devant les instances de recrutement, son guide retourna à ses occupations. Il faisait frais à l'ombre des vieilles pierres de taille de la bâtisse. Kwali expira avec soulagement. Elle tapota sa pièce trouée dans sa poche. Pour l'instant, le sort s'arrangeait en sa faveur et la chance ne tournait pas les talons. Une elfe à la démarche chaloupée, à l'humeur excellente et au teint rosi par l'alcool l'interpella, la kélari se retourna pour voir si elle s'adressait réellement à elle. Personne d'autre ne se trouvait dans son dos.

-...Merci, répondit-elle après un instant de flottement. Pas besoin de vos vœux de bonne fortune, j'suis dans un bon jour, ça va pas tourner avant un petit moment. Gardez les pour plus tard, enfin, en réserve.

L'elfe disparut au détour d'un couloir, sans se départir de son naturel enjoué.

- Quelle genre de maison mercenaire laisse ses membres boire comme ça tout du long? ça fait une fichtrement mauvaise réputation. Et désordre. Et si sonne l'appel au combat, celle là y ira en dansant la gigue? se demanda Kwali à voix basse.

Un grand gaillard harnaché pour la guerre sortit à la hâte de son bureau et la kélari devina qu'il possédait la réponse. Néanmoins, sa mine contrariée et son allure austère la dissuada de réitérer la question.

"...Vous avez été menée ici pour de bonnes raisons" avança l'inconnu.

Kwali eut envie de lui dire que la place-forte était le premier point civilisé qu'elle avait déniché après cinq jours en rase-campagne. Que son épaule amochée par la dernière faille sur son chemin se rappelait à elle à chaque mouvement. Que sa pièce trouée, pourtant lestée d'un côté, s'était moqué d'elle. Qu'on ne l'avait jamais saluée comme ça, ni même témoigné autant d'hospitalité. Que l'odeur de la cité lui plaisait. Si ce n'était pas tout à fait de bonnes raisons aux yeux du commun des hommes, cela lui suffisait dans l'immédiat. Elle s'abstint toutefois d'en discourir.

Désormais livrée à elle même, Kwali oublia le fameux bureau de recrutement et sa solide porte close. Elle rajusta la sangle de son sac, enleva ses sandales pour faire moins de bruit et entreprit de fureter dans le dédale des vieilles pierres. Le contact froid de ses pieds nus sur le sol et l'excitation lui collèrent un long frisson à l'échine.

- le repas attendra, souffla-t-elle soudain animée d'une curiosité insatiable, cette foutue bâtisse a des secrets à livrer.

*

(Pas facile de faire le lien entre vos interventions! Merci pour vos réponses et vos messages de bienvenue! Je conserve moi aussi d'excellents souvenirs de nos trop rares rencontres sur Tempête. Je serai de retour chez moi ce week end, avec une connexion stable, je passerai sur le jeu sans doute, mais je n'aurai un peu de temps que lundi, dans la fin d'après midi, début de soirée. Je vous confirmerai cela d'ici là. Au plaisir de vous croiser en jeu ou de vive voix!)

Revenir en haut Aller en bas
Atys
Tribun de l'ordre
avatar

Messages : 1036
Remerciements : 22
Humeur : changeante

Feuille de personnage
Ethnie:
Alignement: Neutre Strict (Indécis)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Jeu 7 Mai - 12:59

(Alors là, je dis bravo ! c'est la premiere fois que toutes nos interventions sont reunies dans une unité de temps et de lieu cohérente ! ... j'avoue que certains membres ne sont pas encore venu ici mais celà devrait être un jeu d'enfant pour vous de les inclure dans votre recit Very Happy )

_________________
In Gaudio Sanitas Et Robur
Revenir en haut Aller en bas
Arrianne
Officier draconique
avatar

Messages : 324
Remerciements : 4

Feuille de personnage
Ethnie: Eth
Alignement: Chaotique Neutre (Esprit Libre)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Jeu 7 Mai - 13:01

Après le branle-bas de combat de ses derniers jours, Arrianne s'accorda enfin une pause et rejoignit son muret fétiche pour se détendre. Ses long cheveux blanc tressé ne saurais être soupçonner sous son hijab. le voile qui recouvre le bas de son visage ne laisse visible que ses yeux d'un bleu perçant, contrastant avec sa peau brune.

Quelle ne fût pas sa surprise de voir une jeune âme vagabonder dans la cité. L'eth, une fois n'est pas coutume, descendit de son perchoir et tira son voile sous son menton.

- Eh bien, une jeune Kelari visite notre cité ? Je t'ai vu revenir du bureau des recrutements. Tu souhaites te faire enrôler ?

L'eth se penche légèrement (déjà petite de taille, elle ne se plie pas outre-mesure) et cherche à capter le regard de la kelari puis finis par sourire.

- Fais comme chez toi. Ici ton âme est à l'abri des cauchemars... Au moins jusque demain.
Revenir en haut Aller en bas
Jasdrianne
Caporal
avatar

Messages : 14
Remerciements : 0

Feuille de personnage
Ethnie: Elfe
Alignement: Chaotique Neutre (Esprit Libre)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Jeu 7 Mai - 13:35

La silhouette d'une jeune elfe apparaît à la porte du dortoir des mages, s'en allant vers le cœur de la cité à grands pas, les bras chargés de livres tenant en équilibre par un miracle inexplicable.

Alors qu'elle trépigne, rattrapant un livre prêt à basculer de-ci de-là, elle s'arrête juste avant de percuter la Kelari, la regardant en se demandant si elle l'avait déjà vu, elle finit par conclure que non, un large sourire éclairant son visage


- Bonjour ! Vous visitez notre belle cité ? Je ne crois pas vous avoir déjà vu dans les environs... Vous souhaitez nous rejoindre ?

Puis elle relève la tête subitement, en refermant la prise sur son chargement désordonné.

- Mince mince mince ! Le registre, j'ai oublié de remplir le registre ! Ca fait désordre, je pense que le Consul ne va pas apprécier ! Il faut que j'y aille avant d'oublier, marmonna-t-elle avec dépit. Bonne visite à vous et à bientôt !

L'elfe incline la tête brièvement avant de faire volteface, repartant vers la tour des mages en trottinant, listant à voix haute les titres des différents ouvrages tassés au creux de ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Naisshaa
Officier draconique
avatar

Messages : 356
Remerciements : 7
Humeur : Champêtre

Feuille de personnage
Ethnie: Elfe
Alignement: Chaotique Neutre (Esprit Libre)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Ven 8 Mai - 1:19

Une petite elfe couverte de voiles et d'une lourde veste de cuir entre dans la cité, l'arc à la main, un tigre sur les talons. Les prises du jour sont solidement attachés à l'arrière de la scelle, surmontant flèches et sacoche de médecin. La jeune Officier s'avance d'un pas lent dans la cité en hochant poliment la tête aux gardes qui la saluent sur son chemin.

La cité est bien agitée aujourd'hui
, murmure t-elle dans sa langue natale en poursuivant sa marche vers la salle commune.

La femme se surprit à rêvasser sur le chemin, en spéculant sur ce qu'il pouvait bien se passer. Avait-t-on encore oublié de l'avertir d'une fête ? L'arrivée du rhum nouveau peut-être...
Et après un court instant, à quelques pas de sa destination l'elfe et son tigre tombèrent nez à nez une une congénère à la peau assombrie. Naisshaa se figea, posant son regard émeraude sur la kelari. Un geste pour chasser les mèches rebelles de sa chevelure d'or qui trouvèrent le bon goût de s'échapper de leur prison de tissu. Un instant pour capter son regard, réaliser qu'il ne s'agissait pas d'un simple visiteur et lui adresser un sourire doux et bienveillant. Nul besoin de se présenter, cela viendra en temps utiles.


--
(Bonjour à vous, très belle présentation. Vu la qualité des interventions -et la réponse Consulaire-, je vous dis à très bientôt en Telara !  Smile
-Nai)
Revenir en haut Aller en bas
Kwali
Lieutenant-Colonel
avatar

Messages : 263
Remerciements : 7

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Chaotique Bon (Rebelle)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Ven 8 Mai - 8:47

Le spectre blafard de lucarnes au verre fumé dispensait une lumière à peine suffisante pour manœuvrer. Kwali se baissa afin d'éprouver la robustesse du grossier plancher de bois sur lequel elle évoluait désormais. Ses mains affleurèrent bientôt une latte moins enfoncée que les autres. Elle se tendit sous l'effort et la souleva du bout des doigts, libérant un trou poussiéreux.

- Et une cachette de plus! fanfaronna-t-elle en passant sa tête dans le réduit. ça fait quatre! Celle là vaut les trois autres, mais n'a pas de voie de sortie. La cache de la dernière chance.

Elle prit le soin de de courir après les araignées dérangées dans l'affaire pour les rendre à l'obscurité du trou. Sa trouvaille dissimulée, elle progressa à ras le sol. Un peu plus loin, une vieille porte s'ouvrit sur une pièce étroite et haute de plafond. Grimaçant à chaque bruit, Kwali effleura sans le vouloir un petit brasero vide, qui aussitôt se mit à luire d'un halo laiteux. Elle sursauta et inspecta furtivement la pièce. Remplie jusqu'aux voûtes de fûts plus grands qu'elle, on n'en voyait pas le fond. la kélari prit son élan, sauta au bénéfice du vent qui soutenait ses acrobaties, et agrippa le rebord de l'un d'eux. Elle s'y hissa en grognant, plongea à moitié dans Le tonneau - vide -, et soupira de déception. La pièce rejoint le compte de ses caches potentielles.

Il ne fallut que deux ou trois intersections de plus pour qu'elle se perde. Une intuition, et l'absence de lumière naturelle, lui glissait qu'elle se trouvait dans les profondeurs de la cité fortifiée. Combien de mois faudrait-il pour en découvrir les facettes? Kwali réalisa que ce nouveau terrain de jeu était bien plus grand qu'elle ne l'avait estimé des collines alentours. Une odeur de viande cuite lui offrit une piste opportune, elle déboucha, par ce qui semblait être une coursive de service, dans une cuisine mal éclairée. Un gamin courtaud et gauche arrosait une volaille léchée par la flamme. Un cuistot somnolait dans un coin sur une chaise à l'équilibre précaire, en sifflant aux commissures des lèvres. La kélari afficha un sourire carnassier et se jeta sous les tables encombrées de fruits rôtis dans leur jus.

- Dans son ombre! s'ordonna-t-elle, dans ses temps morts. Dans son souffle.

Elle se calqua sur le rythme du garçon, bougeant à chacun de ses gestes, expirant dans ses soupirs afin qu'aucun bruit ne vienne troubler la langueur de sa veille. Tour à tour, des poignées de fruits, une galette de froment, deux morceaux de fromage gros comme le poing et quatre tranches de lard crû vinrent remplir le revers de ses vêtements ou directement son estomac.

- Désolé! s'excusa Kwali en essuyant ses mains poisseuses sur ses cuisses.

Elle déserta rapidement la petite cuisine, avec un léger sentiment de malaise. Tout comme les livres, ce genre de territoires touchait au sacré. La kélari haussa les épaules et poursuivit son exploration. Après tout, rien n'était meilleur qu'un repas, sinon un repas défendu.

Enfin, elle émergea à la lumière du matin et se cacha les yeux. L'azur avait cette petite teinte métallique des jours de grands vents. Elle se trouvait dans une cour, enclavée par des murets. Aux griffures sur la pierre et aux taches brunes éparses, Kwali devina qu'elle devait servir à l'instruction guerrière. Des chats se battaient sur les toits dans un concert criard. La kélari s'offrit une halte sur un banc ombragé et observa leurs jeux. Absorbée par leur lutte, elle manqua tomber de son banc quand une eth apparut dans son champ de vision. Kwali se leva précipitemment et se posta sous le menton de l'inconnue. Cette eth là rappelait les chaudes journées de Rivage de Fortune, les jeux interminables sur les docks et les ports grouillant de vie. Tout en elle évoquait le voyage, la kélari se détendit. Si elle avait eu une paire de dés dans ses poches, sans doute l'aurait-elle défiée. Elle hésita à lui répondre. Roublards et fins de nature, les eths de sa connaissance avaient un talent rare pour déceler les artifices du discours et celle là ne dérogeait peut etre pas à la règle. Le meilleur parti à prendre était une réponse la plus laconique possible.

- Oui. ça peut prendre du temps.

Kwali se força à rendre un sourire. "Mon âme est à l'abri des cauchemars"? s'insurgea-t-elle intérieurement. Qu'en savait-elle, cette eth, des images passagères qui habitaient ses nuits?  Son regard se durcit. Pourtant, la phrase avait quelque chose de magique, comme une injonction à plier le réel, et elle eut donné son croc pour l'entendre prononcer à nouveau.

- Et la nuit de demain? osa Kwali d'une petite voix alors que l'eth enjambait d'un bond le muret et s'éloignait. ça marche aussi ou c'est juste pour une fois?

La kélari reprit sa route en se mordant les lèvres. Elle dépassa un puits, s'y pencha pour jeter un caillou, escalada une vieille volière abandonnée, crapahuta sur les toits, effraya les chats en les poursuivant et finit sa course au pied d'une tour excentrée des allées passantes. Au détour d'un croisement, troublée par sa dernière rencontre, elle percuta une jeune elfe aux bras encombrés de livres. Sa main se tendit naturellement vers les ouvrages menacés avant même prêter assistance à leur propriétaire.

- Les gens du coin ont le don de me tomber dessus, grogna Kwali la regardant d'un air buté. Et non, je visite pas! J'espionne pour le compte des Dragons!

Elle gonfla ses joues et mima un souffle draconique. Pressée par une tâche obscure, la jeune elfe rassembla ses affaires et se déroba à contrecœur. Alors qu'elle se dépêtrait avec sa toge et ses ouvrages tout en les énumérant, une belle feuille parcheminée glissa de ses sacoches et atterrit sur la pierre. D'un geste prompt, Kwali la fit disparaître et l'envoya rejoindre ses provisions.

La kélari affichait une mauvaise humeur notoire. Où était le risque, l'audace et le prestige à arpenter la place-forte quand on vous invitait à le faire? Elle attendit que l'elfe soit hors de vue pour découvrir son butin. Un parchemin, vierge, doux au toucher si bien qu'une plume devait y glisser toute seule. Une élégante bordure rouge détourait la feuille. Kwali se cacha derrière une colonne, s'accroupit et étala le parchemin à même le sol. Elle n'en avait jamais vu de pareil. Il suffisait à lui seul à lui faire oublier sa déconvenue. Avec un plaisir non dissimulé, elle extirpa d'une poche de son havresac un morceau de charbon gros comme une noix et deux craies de couleur cobalt et ocre. Avec application et le front barré par l'effort, elle commença à dessiner.

Un grand rond pour la cité. Deux têtes méchantes pour les gardes de faction à la porte nord. la fontaine où on l'attendait peut être surplombée d'une boule avec des oreilles pointues. Les thermes où avait couru la malheureuse avec de petits nuages de vapeur. Une croix pour le perchoir du bateleur. Des  pointillés figuraient le chemin jusqu'aux bureaux puis l'accès à la petite cuisine, jalonné par de multiples cachettes. La cour d'arme. La volière déserte. La tour. Il ne manquait presque rien des découvertes du matin et la carte commençait à avoir fière allure. Kwali la brandit droit devant elle avec un air hautement satisfait. Elle la cacha contre son ventre, à plat, et se mit en quête de nouveaux points signifiants pour l'annoter.

Des rires et un chant repris par plusieurs voix émanaient d'une vaste salle en contrebas. Kwali dévala des marches de pierres, se tassa sous les fenêtres et risqua un regard à ras du tour de bois. La chaleur de la pièce à vivre, rendant les vitres opaques, gênait sa vision. A travers les jointure filtrait un parfum de fête et d'ivresse. Elle sortit sa carte et y rajouta le site. Un grognement la tira de son observation. Dans son dos, une elfe devançait un tigre de bonne taille, qui transportait docilement des venaisons fraîches. L'animal avait encore sa gueule neigeuse éclaboussée d'un peu de sang. Impossible de se dérober à leurs regards. Kwali se releva nonchalamment et s'épousseta, comme s'il eut été normal et naturel d'occuper son poste sous les fenêtres. Elle roula la carte derrière elle en un tour de main et la cacha au creux de ses reins. L’œil de la bête brûlait d'une rare intelligence et lorgnait dangereusement vers les tranches de lard disposées autour de sa taille. Kwali lui rendit un regard suppliant pour adjurer son silence. Elle s'apprêtait à déclamer son discours maintenant rodé sur des histoires d'enrôlement et de faits d'armes mais l'elfe n'en avait visiblement cure. Elle sourit et continua sa route vers la salle commune. La douceur de ses traits contrastait avec la sauvagerie de sa chasse. Kwali resta un instant immobile et arrêtée puis, comme si le temps reprenait son cours, poursuivit son exploration en sautillant.

*

(Bonjour et merci Smile Attention, je suis inlassable!)
Revenir en haut Aller en bas
Shindaal
Commandant
avatar

Messages : 246
Remerciements : 8

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Neutre Strict (Indécis)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Ven 8 Mai - 10:48

(C'est juste génial! Je vais finir par souhaiter qu'on ne te recrute jamais pour ne pas clore ce post et continuer ce petit jeu! J'adore tes textes!)
Revenir en haut Aller en bas
nathanaëlle
Maréchal
avatar

Messages : 390
Remerciements : 14
Humeur : tâquine

Feuille de personnage
Ethnie: Elfe
Alignement: Chaotique Neutre (Esprit Libre)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Ven 8 Mai - 14:03

La journée était bien avancée quand elle ouvrit les yeux.  Un instant encore aux limites du sommeil elle laissa progressivement ses sens enregistrer tous les petits bruits de la cité. Les miaulements frénétiques des chats, le bruit rythmé des patrouilles qui sillonnaient régulièrement les ruelles, le bruit caractéristique de la plume courant sur le vélin. Son nez lui appris que le repas de midi approchait , la viande rôtie embaumait l'air et une odeur plus sucrée évoquait la confiture ou une compote de fruits. Elle étouffa un petit rire en entendant les chants à boire qui parvenait maintenant à son oreille plus affutée. Puis une exclamation, le bruit de quelque chose qui tombe et cette phrase d'une voix inconnue :

- Les gens du coin ont le don de me tomber dessus ( un grognement) Et non, je visite pas! J'espionne pour le compte des Dragons!

Elle se redresse d'un coup sur son lit et se précipite à la fenêtre de la tour, penchée le plus discrétement possible elle cherche celui ou celle qui est à l'origine de ces mots dangereux. Une fois celle ci repérée elle la détaille rapidement et se recule vivement pour ne pas se faire voir. Un petit geste de la main, une formule soufflée et voila Cléopas qui s'étire devant elle .. Elle lui murmure quelques mots.Elle file au pied du lit , fouille sa sacoche et en extrait une pierre étrange. Elle la frotte deux fois et soudain la voila transformée en artefact luisant. Cléopas se baisse, la ramasse et part à la poursuite de la jeune kelari. Sa mission .. s'arranger pour glisser dans les poches, ou mieux, faire ramasser "l'artefact" par l'espionne. La chasse commence. Quelque part un sourire étend les commissures d'une bouche fine.

( lol! Nath qui traque .. on aura tout vu.. bienvenu parmi nous, c'est agréable de suivre vos tribulations et cela augure de belles choses pour l'avenir) .
Revenir en haut Aller en bas
http://s1366.photobucket.com/
Atys
Tribun de l'ordre
avatar

Messages : 1036
Remerciements : 22
Humeur : changeante

Feuille de personnage
Ethnie:
Alignement: Neutre Strict (Indécis)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Ven 8 Mai - 15:23

(désolé, je ne peux pas m'en empecher ... )

*Atys circule entre les entrepots, les ateliers et les differents lieux de livraison, d'une humeur sombre, son bouclier de flamme s'active par intermitance et tous les employés de la manufacture essayent d'eviter d'etre sur sa route*

La nuit n'a pas suffit à faire partir l'odeur de mon atelier et les commandes continuent d'affluer de toute part. Mais le pire c'est que je perd mon compte dans les ressources de la cité ! Des objets manquent alors qu'ils sont bien inscrits sur les listes. Pas grand chose mais ça m'ennerve !

*Une boule de feu part brusquement au moment où Atys frappe du pied de colère, monte en chandelle au dessus de la cité avant de se dissiper telle un feu d'artifice.
Arrivée devant un des entrepots où des objets semblent avoir été déplacé, l'aura flamboyante de pyromancien autour de la kelari s'assombrit brusquement alors qu'elle fait appel aux pouvoirs de Nyxx*


Viens ici 'Famine' !
*et un chevalier squeletique sort du sol à l'endroit où Atys a frappé avec son baton*

Tu garderas cet endroit, soit vigilant tout comme 'Guerre' garde les cuisines. Comme lui, je t'interdis de faire du mal aux membres de l'Ordre et aux habitants de la cité ! Même si tu vois un intru, identifie le et viens m'en faire un rapport mais ne le blesse pas.
Il me reste à placer 'Maladie' et on verra qui s'amuse à perturber le fonctionnement de la manufacture de l'Ordre.

*un bruit soudain dans l'ombre declenche un reflexe et Atys reprend sa flamboyance lorqu'une fulmination incinère ... un pauvre piaf qui s'etait égaré loin de son enclos protégé.*

Voilà un bon début, une abomination en moins dans la Cité.
*Atys repart le sourire aux levres ayant deja oublié ce qu'elle voulait faire et imaginant une nouvelle création à base de plume de ces montures de l'enfer ... les Piafs ...*

_________________
In Gaudio Sanitas Et Robur
Revenir en haut Aller en bas
Arrianne
Officier draconique
avatar

Messages : 324
Remerciements : 4

Feuille de personnage
Ethnie: Eth
Alignement: Chaotique Neutre (Esprit Libre)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Ven 8 Mai - 17:33

(Moi non plus je ne résiste pas Very Happy mais c'est mal de flooder Wink )

*L'eth semblait amusé par la nouvelle mais ne chercha pas plus. Le regard de cette jeune kelari lui avait plu. Fière qu'elle était et elle ne le cacher guère. Arrianne lâcha juste un dernier commentaire à peine audible avant de rejoindre les toits de la cité avec une agilité que son fin mais robuste corps lui permettais*

- Demain, après demain, cela dépend de la volonté de tous et de chacun. Pour l'instant, nous les combattons nos cauchemars...

*Depuis les toits, L'eth suivait la kelari et se demanda ce qu'une jeune et curieuse âme pouvait bien trouver à la guerre. Certes l'Ordre n'est pas qu'un rassemblement de fier et valeureux combattants. Ce corps de garde, qui a survécut à bien des Tempêtes, ressemble plus à une famille recomposer qu'à une armée. Qu'elle était son approche du clan ? Voulait-elle se battre ? S'enrôler à la manufacture ? Explorer les joies de la chasse ou avait-elle les robustes mains d'un architecte ?
Arrianne posa la main sur le pommeau de sa lame et nota depuis son perchoir la curiosité que cette Kelari suscite et elle a rarement vu un engouement pareil pour une nouvelle venue. Peut être que le côté hyperactif de la personne à réveiller la cité ? Arrianne ria intérieurement et parla au vent*


- Si elle veut se battre, je me ferais un plaisir de l'entrainer. Elle a l'air d'avoir la fierté commun au Kelari, a-t-elle seulement leur infatigable volonté ?

________________

[HRP : à l'époque de Tempête, j'ai eu l'honneur de vous croiser de loin et d'entendre parler de vos nombreux exploit, vous et votre guilde de l'époque. Je ne suis pas de ces vieux joueurs qui a traversé la tempête mais je fait partit de ceux qui ont eu écho de vous et qui est ravis de vous voir postuler chez nous... enfin. A très vite je l'espère, en Telara.]


Dernière édition par Arrianne le Ven 8 Mai - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mordrahan
Maréchal
avatar

Messages : 939
Remerciements : 15

Feuille de personnage
Ethnie: Eth
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Ven 8 Mai - 18:49

(bon ben...pareil que les copains^^)

Un bruissement d'air, un rire clair, une voix moqueuse qui résonne entre les murs de pierre: "Allez, on se pousse! Place! Place! Sinon vous n'aurez rien à boire!"
L'auteur de ce joyeux désordre fonce à travers la Cité, perché sur un disque volant lumineux. Trois tonneaux sont calés entre ses jambes, une caisse serrée dans ses bras contre son torse musclé. Les cheveux blancs du kelari dansent au vent, comme les colliers colorés qui entourent son cou, et ses yeux violets intenses scrutent sa trajectoire à l'affût de tout obstacle.
Parfaitement à l'aise sur son échafaudage précaire, il surgit dans la cour d'entrée de la Cité et prend le virage vers le plan incliné qui mène au marché sans même ralentir, esquivant in extremis la jeune fille qui vient de sauter d'un mur juste devant lui.
Dans une bordée de jurons à faire rougir un marin, Sadar effectue une embardée, un demi-tour, et se stabilise en catastrophe à demi couché sur son chargement qui émet un bruit inquiétant de verre entrechoqué et de liquide secoué, mais parvient par miracle ainsi que son propriétaire à rester sur la surface du disque magique.

Se redressant, le kelari toise l'inconnue d'un regard furieux, et déclare avec une mauvaise foi sans complexe: "Vous pouvez pas faire attention? Ya de la circulation ici, faut pas traîner au milieu du chemin..."
Puis examinant la kelari d'un peu plus près, il s'adoucit, et lui décoche un large sourire charmeur en reprenant une posture un peu plus digne.
"Bon, disons que je vais passer l'éponge pour votre joli minois..."
Et en lui envoyant un baiser d'un geste gracieux, il redémarre et repart en trombe en direction de la taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Kwali
Lieutenant-Colonel
avatar

Messages : 263
Remerciements : 7

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Chaotique Bon (Rebelle)
Vocation: Voleu(r/se)

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Sam 9 Mai - 11:49

Allongée contre des tuiles chaudes, les bras croisés derrière la nuque, Kwali somnolait d'un seul œil. Son ascension d'une des plus hautes tours de la place-forte avait achevé sa matinée mouvementée et épuisé ses forces. Elle tendit son bras vers le ciel et s'amusa à faire filer les nuages entre ses doigts. Vue d'en haut, la cité semblait un vaste décor et ses curieux habitants, de petites figurines de bois peint. Des bordées d'oiseaux s'envolaient aux gerbes de feu qui fusaient régulièrement d'un vaste quartier artisan plus au sud. Kwali siffla gaiement quelques notes venteuses. Elle commençait à sentir la logique de l'architecture. Les rondes des gardes. Les espaces clos des voies aisément praticables. Les points d'eau. Des coupes-gorges aux tours élégantes, les portes s'ouvraient, les uns et les autres convergeaient vers le cœur du bastion, au son des cloches qui sonnaient midi. La kélari se releva d'un bond, s'assura que l'appel des cantines lui offrit une solide diversion et, rassurée, emprunta une mince corniche aérienne en tendant les bras.

- Qu'importe la hauteur, fanfaronna-t-elle en l'estimant dangereusement, pour qui ne peut pas tomber!

Le vent se leva sur ses bravades, faisant claquer sa chemise trempée de sueur. Kwali rentra la tête dans ses épaules, y voyant un fort mauvais signe. Elle rejoint une tour jumelée à la première d'un saut. Des renforts de chêne en soutenait la toiture d'argile. Elle progressa de madrier en madrier. Alors qu'elle se reposait un instant - retenue par ses jambes -, un objet dissimulé au creux d'une alcôve un peu plus bas attira son attention. Il s'agissait d'une carte à jouer, plus grande qu'un jeu conventionnel, patinée par le temps. Kwali se balança, la délogea du bout des doigts et manqua lâcher sa prise quand elle la ramena devant ses yeux. Un crâne humain aux orbites animées d'un feu pâle semblait bouger dans son étroite prison de papier. La Mort. Les six lettres rondes ourlaient délicatement le bas de sa surface. Une once de magie s'y accrochait encore. Kwali s'empressa de ranger la carte dans une poche pour ne plus la voir.

- Le vent tourne, grinça-t-elle en cherchant ses points d'appui.

Une trouée dans les tuiles libérait un étroit passage vers les combles de la tour. Kwali s'y glissa avec une méfiance ostensible. La lumière du jour perçait un grenier poussiéreux en de minces traits d'or. Un gros coffre sanglé de cuir trônaient parmi des amas de chiffon et des boites vides. La kélari s'avança à petits pas, le plancher ajouré couinait bien trop à son goût. Une présence indéfinissable dansait dans les ombres et elle se retourna vivement plusieurs fois pour tenter de la surprendre. Rien. Lorsqu'un oiseau ébouriffé s'échappa par la trouée, Kwali soupira de soulagement. Elle tourna quatre fois autour de la malle puis l'ouvrit en s'aidant de la pointe de sa dague. La serrure céda avec un tintement sonore. La kélari attendit un bruit en écho mais nul son ne vint troubler la quiétude de la tour. Elle s'arche-bouta et en dévoila le contenu.

Des robes d'un autre âge, des costumes, un brocard noir et cuivre, une toge de lin, une cape élimée, des pièces de tissu colorées, une tapisserie roulée, des mouchoirs délicatement brodés, de longs rubans. Kwali les envoya voler un peu partout dans les combles, cherchant désespéramment un double fond mais le solide coffre ne semblait receler que des souvenirs.

- La peste soient les trésors qui n'en sont pas! grogna rageusement la kélari en commençant à ramasser les reliques dispersées pour camoufler les traces de son passage.

Alors qu'elle se penchait sur la toge de lin, un contact dur et froid la pétrifia. A quatre pattes, Elle tâtonna dans la pénombre et leva lentement les yeux. Un squelette. Droit. Raide. Silencieusement mort. La mâchoire béante et l'air absent. Il se tenait miraculeusement debout, posté en une garde éternelle, dans un recoin des combles. Sa tête penchait légèrement sur le côté. Couvert de poussière, oublié du temps et des hommes, il résumait à lui seul toute la vacuité de l'existence.

Kwali roula en arrière, percuta le coffre, la moitié de son contenu, puis le squelette, lui tombèrent dessus. Saisie d'effroi, elle repoussa les membres raides, se releva d'une saccade, prit son visage entre les mains et regarda à travers ses doigts.

- Pardon, Pardon, vraiment, gémit-elle à l'adresse du mort.

A son grand soulagement, la collision n'avait pas endommagé le squelette. Pire, ses ossements tenaient encore entre eux. Kwali fit le geste de lui fermer les paupières absentes, puis tenta de faire tenir une pièce de cuivre dans son crâne. Lorsqu'elle parvient à serrer ses phalanges sur un reste de galette du matin, elle se calma. Une offrande, somme toute, lui donnait un peu de temps.

- Mon pauvre gars, souffla-t-elle doucement en s'asseyant en tailleur. C'est pas une vie pour un mort. Si tu promets de ne pas hanter mes nuits, je m'occupe de toi. Je te trouverai un carré de terre meuble, fraîche comme il faut pour tes vieux jours. J'y mettrai des fleurs des champs et je ferai des belles phrases pour ta mise en terre. C'est un marché honnête.

Kwali n'attendit pas son assentiment. Elle expédia le rangement des combles, chargea le squelette sur son dos, sangla ses jambes autour de sa taille et se contorsionna pour le draper d'un vieux tissu, qui de surcroît servirait de linceul. Son chargement était étonnement léger.

- Plus un mot, plus un geste, continua la kélari à l'adresse de son nouveau compagnon. Le plus dur est à venir. Tu peux te relier sur moi.

Kwali rejoint la toiture. Le vent agitait joyeusement la cape improvisée du squelette. En contrebas, le repas touchait sans doute à sa fin. Au diable la prudence, il ne restait que peu de temps avant que les rues soient à nouveau encombrées. Elle hésita un instant, avança au bord du vide, repéra un mince rebord de fenêtre et s'y laissa tomber. Une brise ascendante ralentit sa chute, elle chercha hâtivement un deuxième point, le manqua en se faisant déporter par un vent contraire, agrippa un volet et s'y tint cramponnée. En quatre autres sauts, elle toucha le sol et se rua à l'abri d'une ruelle.

- Réfléchis! glissa Kwali entre ses dents alors que deux gardes battaient le pavé non loin. Tu pourras jamais quitter la cité avec un mort sur le dos sans être vue!

Sa quête lui collait des sueurs froides. Elle rasa les murs jusqu'à un château d'eau où un groupe d'enfants mimaient des scènes guerrières et se disputaient pour l'attribution des rôles. La kélari y reconnut quelques noms. Profitant de leurs cris, Kwali sautilla jusqu'à un canal à sec, y plongea, et, d'une course rase, progressa vers le versant sud de la Cité. Elle parvint aux abords du quartier artisan. Des bruits de forge y résonnaient depuis l'aube. Alors qu'elle désespérait de pouvoir honorer sa promesse, Kwali avisa une petite tour isolée, haute de deux étages et cerclée un parterre de fleurs jaunes. Décorée avec soin, nantie d'un élégant toit d'ardoise et de boiseries apparentes, l'habitacle respirait le bon vivre. Le regard de la kélari s'illumina.

- Trouvé. Le repos parfait.

Elle se cacha dans l'ombre de la tour, posa son chargement, tira une de ses deux dagues et attaqua rudement sa besogne. Bientôt, un trou à peine assez large pour y tasser son acolyte jurait avec les petites fleurs jaunes. Avec précaution -et une pointe de nostalgie- , Kwali y plia le squelette dans son drap presque blanc. Alors qu'elle lui prenait la main, le morceau de galette avait disparu. A sa place se tenait un petit objet sphérique, lisse et brillant. Un artefact d'une lueur inhabituelle. Kwali le tint entre ses paumes avec un "merci" ému. Le singulier cadeau rejoint son havresac et elle s'y reprit à trois fois pour livrer des mots de circonstances. Elle ne se posa pas même une question sur l'ingestion de la galette.

- Au revoir, ami, bredouilla-t-elle en lui jetant une première poignée de terre. Puisse ton âme s'envoler fort haut, loin des failles et des mauvais songes. Qu'elle soit pas la proie du vent et des oiseaux.

Elle tapota le trou comblé, essaya de rajuster les petites fleurs avec des brindilles pour les faire tenir droites, et, lorsque le parterre parut à nouveau d'un jaune homogène, reprit sa course. Dans une ruelle adjacente, une vieille femme blanchissait du linge. Un nouveau trait de feu embrasa le ciel, la lavandière n'y prêta même pas attention. Un peu plus loin, aux abords d'entrepôts vides, un raclement sinistre sur la pierre résonna. Kwali se cacha par habitude et sortit la tête. Un autre squelette rôdait dans les rues de traverse d'un pas lent et régulier. La kélari blêmit. Des arts sombres. La carte l'avait pourtant prévenue. C'était une journée placée sous le signe de la Mort et elle n'avait même pas cherché à changer l'augure. La kélari se raidit derrière un tonneau. Le squelette cherchait quelque chose. Il avait un air nettement moins sympathique que son discret compagnon. Déjà, il bougeait. Ensuite, il portait l'arme au côté. Ses orbites détaillaient le paysage avec une précision chirurgicale. Il remontait une piste invisible, mû par une force inextricable. Lorsqu'il se rapprocha de la ruelle, Kwali plongea dans le tonneau et rabattit le couvercle.

- Ne me vois pas. Ne me vois pas. Ne me vois pas, pria la kélari en fermant les yeux.

Le squelette aux airs de chevalier d’antan dépassa le tonneau et obliqua vers la tour. Kwali le suivit par les fissures de sa cache jusqu'à le perdre puis sortit. le souffle court, elle revint sur ses pas, à bonne distance de l'animation. Lorsqu'il parvint aux abords de la petite tour, le squelette balaya la scène d'un ample mouvement du crâne à la recherche d'un élément incongru. Il s'arrêta sur la terre fraîchement retournée et son simulacre de fleurs droites. Kwali empoigna ses dagues, s'accroupit et se tint prête à bondir. A sa grande surprise, le squelette ne s’intéressa pas à la tombe. Il se contenta de ramasser quelques petites fleurs arrachées oubliées ça et là puis, avec un air de devoir accompli, fit volte face et se dirigea vers le cœur des complexes artisans.

- Mieux vaut changer de quartier, glissa Kwali en rangeant ses lames.

Elle hésita sur la meilleure stratégie à suivre. Deux squelettes en moins d'une heure ne pouvaient que laisser présager un troisième, ou pire. La kélari eut envie de regagner les toits aériens et d'y attendre le lendemain. Elle lava ses mains terreuses au filet d'eau d'une gouttière, puis y bu avidement. Alors qu'elle manœuvrait pour atteindre un lieu sûr, un haut mur lui barra la route. Des caisses empilées dégringolèrent sur son passage. Un chat dérangé défendit son territoire à coups de griffe. En équilibre sur le rebord, Kwali s'assura que la rue prochaine était déserte puis sauta. A peine ses sandales effleuraient le sol, qu'une ombre fondait sur elle, l'esquivait de justesse et manqua finir sa course contre un mur voisin. Un kélari juché sur une sorte de disque volant. Alors qu'il se rapprochait d'elle, Kwali se tint sur la défensive et prête à en découdre. L'air furibond du jeune homme n'augurait rien d'heureux.  Le fin sifflement de sa machine évoquait les vents de mer. Kwali la détailla avec une pointe d'envie, puis s’intéressant à nouveau à son rustre propriétaire, le regarda par en dessous. Le kélari changea brusquement d'humeur et s'éloigna sur un brin de cour, ivre de vitesse.

- Arrière, sauvage! lui cria Kwali les deux mains en porte-voix. Amateur! Tu prétends sentir le vent du haut de ton jouet?

La kélari s'accrocha à une gouttière, rejoint les toits, se cacha dans la première alcôve venue et sortit la carte de sa poche. Celle ci avait une légère tiédeur et Kwali eut juré que le feu des orbites était un peu plus pâle.

- Maudit sois tu, toi qui contrarie mon chemin, souffla Kwali au crâne. Tu fais tourner ma chance.

Déverser sa mauvaise humeur sur le papier inoffensif l’apaisa. Elle sortit son plan de la cité et commença laborieusement à rajouter les points notables de ses derniers mouvements. Une nouvelle boule de feu monta jusqu'aux aiguilles des tours.

- Mieux vaut rester en mouvement, songea la kélari avec une grimace.

Elle rassembla son paquetage et poursuivit son exploration par les toits.

*

(désolée pour les libertés vis à vis des descriptions de votre cité, j'essaye de rester assez évasive, si vous avez des supports sur le sujet, ça m’intéresse Smile N'hésitez pas à relever une incohérence. A bientôt! )


Dernière édition par Kwali le Sam 9 Mai - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mordrahan
Maréchal
avatar

Messages : 939
Remerciements : 15

Feuille de personnage
Ethnie: Eth
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Mage

MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   Sam 9 Mai - 14:01

(le meilleur support reste la visite de la Cité Draconique^^ la dimension de guilde est ouverte au public, ne te gêne pas)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kwali [ACCEPTE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kwali [ACCEPTE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kwali [ACCEPTE]
» es ce possible de trouver un gyneco qui accepte le sterilet à une nullipart ????
» CSST
» [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin
» Mon cpe conteste mon retrait préventif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les portes de la cité :: Le Refuge des Âmes (Recrutement)-
Sauter vers: