AccueilPortailMembresGroupesRechercherCalendrierS'enregistrerConnexion
Video Anniversaire
Recrutement

Que vous Soyez un Voyageur, une jeune Elue en quête d'aventures ou un simple curieux, Soyez le bienvenu dans notre Antre ... .

Fiers bretteurs, forts en gouaille, fervents disciples de Mariel Taun ou encore pyromanciens dont la passion pour les flammes devient inquiétante, nous aimons affûter nos lames, dépoussiérer nos plus puissants grimoires et partir ensemble, relever les plus grands défis de ces terres ...

Si Partage, Plaisir et Courage sont autant de mots que vous portez en étendard... Si l'envie vous prend de vous investir pour le salut de Telara et le respect de nos valeurs... Alors cessez d'hésiter et entrez .... Votre place est certainement parmi les nôtres ...

Tableau de chasse
Derniers sujets
» guilde l'ordre draconique [refusé]
Aujourd'hui à 8:11 par Marielea

» Sept années draconiques!
Hier à 14:40 par Moystia

» Candidature Nafiros [accepté]
Sam 21 Avr - 11:16 par Moystia

» Patchnotes!
Ven 20 Avr - 13:11 par Louvinette

» Quelle est ma voie?
Jeu 19 Avr - 22:24 par Drogwin

» Candidature Hirashin
Jeu 19 Avr - 13:07 par Hirashin

» Concours de déguisements - Carnaval
Mer 18 Avr - 20:59 par Navia

» Architectes en folie !
Dim 15 Avr - 2:34 par Armïnde

» Petite introduction d'Andavaanan [accepté]
Sam 14 Avr - 19:02 par Moystia

» Un nain à la porte... [accepté]
Jeu 12 Avr - 20:21 par Moystia

» (iRoTP 4/4] Re-cuit le cui-cui!
Mar 10 Avr - 23:58 par Mordrahan

» Petites news et changements à venir..
Mar 3 Avr - 22:09 par Elodril

» [TD NM 1/4] A Bas-ligosh!
Mar 3 Avr - 22:08 par Elodril

» Index des artisans de l'Ordre - Volume III
Jeu 22 Mar - 21:42 par Elysiane

» Candidature Elysiane (Accepté)
Lun 19 Mar - 11:54 par Elysiane

Venez découvrir RIFT avec nous
Les posteurs les plus actifs du mois
Moystia
 
Louvinette
 
Elodril
 
Navia
 
Drogwin
 
Armïnde
 
Andavaanan
 
Hirashin
 
Atys
 
Marielea
 

Partagez | 
 

 Navïa : Des souvenirs et des rêves

Aller en bas 
AuteurMessage
Navia
Officier draconique
avatar

Messages : 442
Remerciements : 13
Humeur : Decalé

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Clerc

MessageSujet: Navïa : Des souvenirs et des rêves   Mar 29 Avr - 1:30

La kelari se réveille en sursaut. L'obscurité de la pièce lui empêche de se repérer et lui gèle le sang. Elle lance sa main à la recherche de son arme.  Elle ne l'atteint pas car la main glacée de Shanor lui en empêche.

— Tout va bien. Je suis avec toi. Nous sommes à la vallée.

Des larmes montent à ses yeux quand elle reconnaît le Haut Elfe qui veille à son côté, mais elle reprend ses esprits à la seconde. Elle se lève, saisi son cahier et s'assoit face à son encrier.

Enfant — au Sanctuaire

J'entends les bruits lointains d'une bataille.

L'enfant mathosien et moi sommes retenus à l'intérieur sous la surveillance du Maitre des Archives. Le jeune mathosien chuchote qu'il est monté sur la tour du Nord et qu'il a constaté que les forces alliées continuent à se replier.

Le Maitre donne un coup sur la table et nous sursautons.

— Concentration ! Telle est la base de notre métier. Vous avez été laissés à ma charge afin de vous préparer pour votre tâche, qui n'est pas facile dans ces temps orageux. Votre rôle exige d'une grande concentration, de la discipline et du raisonnement. Vous devez garder toujours en vue vos fins : observer et enregistrer les événements. Les envahisseurs seront repoussés par les moines guerriers. Un Observateur est déjà avec eux, alors oubliez ce que se passe là ou vous ne pouvez pas le constater et continuez à écrire ce que vous voyez.

Nous reprenons la tache et soudain les portes de la Bibliothèque s'ouvrent.

L'enfant mathosien se refugie derrière une étagère, mais mon corps gèle et je reste figée sur place. Deux sœurs rentrent, une troisième se fait porter. Ses habits sont couverts de sang. Elles me bousculent pour arriver à la grande table au fond de la pièce, où le Maitre fait de la place en jetant à terre les encriers et ses parchemins. Une odeur de chair brulée couvre la salle à leur passage en m'empêchant de respirer. Leur chemin est marqué pour un trait de sang. Mes robes ont, elles aussi, été tachées à leur contact. Le moi enfant se retourne et reconnait la blessée. Des larmes parcourent ses joues, après cela. Nos regards se croissent. Elle me sourit, avec la tendresse de quelqu'un qui m'aurait vu grandir. Pas un mot n'est prononcé, pas un gémissement. Son sourire se brise, ses jeux se ferment. La main qui lui restait relâche un petit objet : la loupe d'un télescope se brise au toucher le sol.

Eveil à la vallée avec Shanor. Identification de la location espace-temps impossible. Aucun nom n'a été enregistré.


Navïa dépose sa plume et fixe la flamme du bougeoir qu'illumine ses écrits perdue dans les profondeurs de la pensée. Elle secoue la tête et cherche Shanor dans l'obscurité. Il dort ou il prétend dormir. Elle fronce les sourcils, prend une bouteille et son cahier et se dirige au refuge souterrain pensive.

Les souvenirs d'après sa renaissance sont clairs : des quêtes, sa rencontre avec Shanor, la construction de leur maison dans la vallée, son mariage, les réunions de guilde… Elle a toujours été disciplinée et comprend aujourd'hui l'origine de cette discipline. Son journal est organisé et complet. Il inclut toute sorte de détails, petits ou grands.

Mais elle ne conserve pas les journaux d'avant sa mort Si seulement…. Ces "souvenirs" sont moins clairs. Reconstitués avec des morceaux de rêves et des visions. La plupart concernent des batailles et des pertes : les sœurs, le petit mathosien, le Maitre Archiviste, les moines guerriers…

Ce sont des souvenirs anciens, d'une longue guerre désespérée. Enfant elle est témoin de la résistance et la chute du Sanctuaire. Adulte, elle se voit participer à des batailles acharnées. Elle se voit creuser une tombe à mains nues entourée de ruines, sous le bruit des défenses magiques défaillantes. Elle sent les larmes bruler ses joues et le tremblement dans ses doigts quand elle ouvre le dernier barrel de provisions en se demandant qui creusera sa tombe à elle quand il n'y aura plus rien.

Elle a aussi des souvenirs plus récents, mais qui n'ont aucune logique dans le récit de sa vie : un monde où la technomagie a pris le relais, où des rebelles essayent de survivre en cherchant une solution pour des événements déjà passées et où l'apocalypse est une réalité et non pas une crainte.

Puis, il y a ces souvenirs auxquelles la raison lui empêche de croire, trop vivants pour être faux mais trop proches de la morte pour être vraies… Ce sont des souvenirs d'un dernier bastion dans les ruines du Sanctuaire. Les dernières défenses s'étendent autour d'elle et elle sent son propre désespoir. Les larmes qui coulent quand, sachant qu'elle est condamnée, elle continue à décimer les hordes ennemies, assiégée par la soif et la faim. Elle se voit se frotter les yeux incrédule quand les morts commencent à tomber de l'autre côté, lors qu'un Haut Elfe fait son apparition. Elle se voit changer l'orientation de son arme qui protégeait la porte pour aider le Haut Elfe à se faire un chemin. Elle entend les coups dans la trappe qui la séparait de l'Enfer et voit les éclats de bois sauter dans les airs quand les envahisseurs réussissent à rentrer… Puis plus rien… Une course désespérée, une sensation de froid et d'asphyxie infinie, une lumière irisée et irréelle.  

Et quelque part, dans les brumes de la mémoire, de toutes ses mémoires, elle entend la voix de Shanor

Tout va bien. Je suis avec toi.

Assise dans le noir, la tête entre ses bras, égarée dans ses pensées, elle ne peut plus retenir les sanglots, alors elle longe sa main pour attraper la bouteille… Elle ne l'atteint pas car la main glacée de Shanor lui en empêche.

— Tout va bien. Je suis avec toi.

Elle regarde en silence le Haut Elfe et ses larmes s'arrêtent.

—  Si je ne peux pas faire confiance à mes souvenirs, comment peux-je avoir confiance en quoi que ce soit ? Je ne peux pas discerner la réalité des rêves, comment pourrais-je juger ce que voient mes yeux ?

Shanor la regarde en silence avec une infinie tristesse dans ses yeux et lui dit :

— Tu peux avoir confiance en moi.

Il la serre dans ses bras et l'amène à la maison. Ses souvenirs et ses rêves ne la suivent pas. Ils restent sur la table, dans le petit cahier illuminé par la lueur des protections techno magiques du refuge.
Revenir en haut Aller en bas
Navia
Officier draconique
avatar

Messages : 442
Remerciements : 13
Humeur : Decalé

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Clerc

MessageSujet: Un orage approche   Dim 12 Juil - 2:11

Le coffre retentit bruyamment en tombant du bateau. Un groupe d'oiseaux s'envole et disparait dans le ciel. La kelari suit leur course pensive avant de se décider à descendre.

Un bruit de feuillage bercé au vent se fait entendre.

L'herbe a poussé…

Plantés au milieu du chemin, la kelari et l'esprit pensent à la dernière fois où elle a passé plus d'une nuit consécutive dans son lit. Depuis la découverte du plan de l'Eau elle vagabonde; Telara a changé. L'arrivée des cauchemars a bouleversé la vie de ses habitantes… et de l'Ordre.

Une orage approche.

Un frisson parcourt le dos de Navïa.

Ce n'est qu'un croisement…

L'esprit ricane et ses lianes ferment une porte au fin fond de la conscience de l’Élue, l'empêchant de céder à un rêve éveillé, mais l'appréhension s'est déjà installée ramenant des souvenirs anciens de mort et séparation. La kelari ferme les yeux pour écarter ces idées.

Vous prenez une route dangereuse…

Les mots de Chênapin résonnent dans l'esprit de Navïa, qui continue son chemin jusqu'au refuge et s'installe machinalement. Depuis qu'elle a découvert la vérité sur la chute de son sanctuaire et sa renaissance quelque chose s'est brisé. Avec l'aide de Tentaguia elle est retourné aux ruines et a déterré les restes anciens, pour les ensevelir comme il se doit. Depuis, ses yeux se sont ouverts, sa quête de vérité a pris de l'ampleur, et les résultats sont accablants. Même la présence de son esprit ne semble pas suffisante pour l’apaiser.

Les ombres du passée nous chassent...

Elle pense à Shanor, qui ne cache plus ses dispositions et dont les recherches deviennent plus osées, à Kirashola et sa dernière apparition pour le bal masqué d'Astagar, à la tristesse de Moystia, à ce que cachent les silences de Mordrahan, aux amis qui partent sur des routes incertaines, à Arrianne et Naisshaa, à Agonisse, à Alhesya…

Elle étouffe; elle se précipite dehors et monte jusqu'à la loge en bois sur la cascade pour chercher de l'air.

Ce n'est que l'énergie onirique ou y a-t-il un mal plus captieux ? Je dois continuer mes voyages dans Cérébro, le temps de trouver la réponse.

Chênapin s'agite mécontent et quitte la conscience de Navïa; il prend l'apparence d'un jeune sylvanien et vient s'installer entre ses bras. Navïa caresse ses feuilles distraite, le regard perdu sur la vallée.

La couverture est encore par terre.

L'esprit semble se calmer et un sourire tendre s'installe dans leurs visages.

Neacha… Elle est tellement vivante…

Elle n'arrive pas au meilleur moment…

Navïa hausse les épaules.

Les mortels ne peuvent pas choisir leur temps… C'est à nous de veiller sur eux. Même si parfois on l'oublie.

Quelle est notre prochain mouvement ?

Navïa regarde avec tristesse les yeux brillants de l'esprit:  

Ils oublieront bien leurs querelles quand l’authentique ennemie se dévoile. Entretemps, on attend et on observe.  

A quel prix ?

Des sacrifices.

Chênapin ricane.

La vie reprend toujours son cours.

Le bruit de feuillage s'arrête, comme s'il n'avait plus aucun vent et le silence s'installe, seulement perturbé par le son de la cascade à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Navia
Officier draconique
avatar

Messages : 442
Remerciements : 13
Humeur : Decalé

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Clerc

MessageSujet: Re: Navïa : Des souvenirs et des rêves   Dim 5 Juin - 21:49

Un rayon de soleil se glisse par une petite fente entre les rideaux fermés. Navïa se retourne dans le lit et fait voler la poussière dans la chambre, comme des papillons poussés par le vent. Une porte se ferme au fond de son esprit et elle se frotte les yeux, en se réveillant.

Combien de temps j'ai dormi ?

La kelari se lève et se dirige vers la fenêtre. Les rideaux s'ouvrent et la pièce s'inonde de lumière, la faisant froncer.

Midi est passé depuis longtemps…

Elle se couvre avec une tunique légère et se dirige vers le jardin. Une odeur de café l'accueille dans la cuisine et elle se sert une tasse, tiède, en jetant un regard sur la chaise où reposaient les affaires de son mari.

Il est parti.

Un chat la reçoit dans le jardin, se frottant contre ses jambes. Elle sourit et s'assoit à ses côtés pour le caresser. Le chat ronronne au contact de la kelari qui sourit, les jambes flottant sur le basin d'eau claire. Les oiseaux chantent et elle pense à Kwali, enfin de retour, et à leur voyage.

L'ombre t’envahit encore...
Une page se tourne… mais elle laisse plus de questions que de réponses.
Tu devrais être habituée maintenant.

Navïa secoue la tête, pour faire sortir son esprit et le geste abrupte fait fuir le chat, entre un bruit de feuillage qui ricane.

C'est dans votre nature, toutes ces questions. Vous êtes toujours en quête… mais de quoi ?

La kelari regarde l'esprit, qui plonge dans l'eau, l'air amusé, avant de ressortir à la surface et s'abandonner au courant.

Vous devriez simplement… vous laisser porter. La vie l'emporte toujours.
Oui, mais le vide est juste à un pas de distance… Et même la vie a des moments de faiblesse.

L'esprit s'arrête, l'air subitement sérieux. Un clignement d'œil après, il est assis à côté de la kelari et la regarde en silence.

Navïa regarde la vallée en face d'elle et boit une gorgée de café, pensant aux différentes images, aux mondes cachées dans les pages du livre et figées dans le temps.
Elle pense au mot de pouvoir qui faisait vibrer tout un monde et à la fontesource cachée au fond de l'Océan, entourée du savoir de son peuple dans un lit sous-marin, oublié de tous.  

Une telle magie à disposition… de qui ? Qui a pu ouvrir cet ouvrage avant nous ? Qu'ont-ils pu emporter avec eux?

Elle pense à Dirajin qui parcourt Telara… Et si quelqu’un dirigeait nos gestes ? Savoir que le livre appartenait à Aïa ouvre des nouvelles voies, des nouveaux poids...

Elle revoit le fleuve du temps et le chagrin de ses compagnons face à la perte de leurs êtres chers… Elle pense à ses propres êtres chers et au sanctuaire. Conservé pour toujours dans les pages du livre, mais plus vraiment à elle. Incomplet sans son histoire, sans ses souvenirs et ses espoirs. 

Quelle est le prix réel de ce voyage ?

L'esprit ricane à nouveau, disparaissant dans un bruit de feuillage.

Ce n'est pas la première fois que tu donnes une partie de toi-même… Mais à chaque fois tu gagnes une histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Navia
Officier draconique
avatar

Messages : 442
Remerciements : 13
Humeur : Decalé

Feuille de personnage
Ethnie: Kelari
Alignement: Loyal Neutre (Juge)
Vocation: Clerc

MessageSujet: Re: Navïa : Des souvenirs et des rêves   Mer 27 Déc - 7:58

Assise devant un miroir, NavÏa serre le nœud du collier qui brille avec de l’énergie tourbillonnante autour de son cou. Elle ferme les yeux un instant et entend la voix profonde de Chênapin.

- Ce n’est pas inattendu.
- Non.
- Ce n’est pas la première fois non plus.
- Non.


L’esprit se manifeste derrière elle, comme attendant une suite. Mais le silence est sa seule réponse.

- Alors, pourquoi la tristesse t’envahit ?

Cette formulation fait que la réalité s’impose. La kelari inspire profondément, peinant à retenir ses larmes.

L’ombre noire qui l’accompagne partout semble plus grande que jamais. Mal que bien, pendant qu’elle exerce ses tâches, elle la maintient éloignée. Le poids de son marteau et la ferveur de la bataille l’occupent jusqu’à ce que l’épuisement l’emporte, et elle ne se donne pas une seconde de répit. Mais, elle est à présent à l’attente d’instructions et l’ombre se glisse à nouveau jusqu’à elle.

- C’est diffèrent cette fois-ci.


La kelari pense à la dernière fois où elle a vu son mari, quand il lui a annoncé qu’il se retirait. L’étincelle qu’illuminait ses yeux était disparue. Sa voix était calme et cristalline, sans aucune trace de la véhémence et la froideur qui ont toujours servi à le garder en vie. Elle craint qu’il ait perdu l’envie de se battre et qu’ait cédé au vide qui l’accompagne et qu’il n’arrive pas à remplir.

C’est dans cet abysse qu’elle a versé ses ombres, c’est cet abysse qui lui avait permis de retrouver la lumière. L’équilibre, si faible, qu’ils avaient réussi à trouver semble s’être brisé à jamais. Le peu de certitudes qu’elle avait s’estompent et le futur semble plus incertain que jamais.

La kelari a un pincement dans le cœur et l’esprit, dans un acte instinctif, l’enveloppe dans un mur de lianes.

Certains changements sont des points d’inflexion. Seulement, parfois, le brouillard cache la suite du chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Navïa : Des souvenirs et des rêves   

Revenir en haut Aller en bas
 
Navïa : Des souvenirs et des rêves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes souvenirs
» Souvenirs, souvenirs et Noël...
» [Divers Madagascar] Souvenirs de Madagascar
» tant de souvenirs de 1977 a partager. mecanicie 77-78
» [Campagnes] Souvenirs de mon arrivée au camp d’Arué à Tahiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Grande Bibliothèque :: Le Mur des Légendes (BG)-
Sauter vers: